13 ans et toutes ses dents

par Sarah Anne Grandisson

La semaine des arts tirant à sa fin, c’est le festival HUBCAP, du 31 janvier au 2 février, qui prend la relève afin d’occuper les étudiants avec autre chose que des projets. Ce mandat est plutôt réussi puisque de nombreux étudiants se sont déplacés afin d’assister aux nombreux spectacles offerts dans la région. « 13 ans et toutes ses dents » est le thème de cette année alors que le festival HUBCAP fête son 13e anniversaire.
HUBCAP est un festival annuel qui a lieu à Moncton et dans ses environs. Cette année, le festival s’étant associé avec Juste pour rire a pu présenter aux étudiants et aux non-étudiants une diversité de spectacles de qualité.

« Cette association a permis au festival d’offrir beaucoup plus de spectacles en français et nous en sommes très fiers » , Explique M. François Simard, programmeur des salles de spectacles Juste pour rire.

Mercredi 
Le 30 janvier, la radio Beauséjour (Bofm) s’est jointe au festival afin de mettre sur pied un concours pour les jeunes humoristes amateurs qui désirent percer dans le métier. Dix candidats se sont affrontés afin de déterminer qui serait le grand vainqueur. Aventures loufoques, situations gênantes et schizophrénie furent de la partie, mais c’est Daniel Pinet, étudiant en études françaises, qui remporta la compétition avec un numéro assez spécial réunissant personnage historique, folies et du même fait un peu de lui-même.

Vendredi 1er février
Mike Ward est en ville et plusieurs ont profité de l’occasion pour aller voir sa toute dernière représentation de son spectacle Mike Ward s’expose, à 20h au Capitol vendredi. Les opinions concernant la soirée étaient plutôt diversifiées.

« C’était malade! C’était comme s’il était l’un des nôtres », indique Vicky Maltais, une étudiante présente à l’événement.

« Il s’est laissé aller et il avait l’air dans son élément. Par contre, j’ai moins ri que je m’attendais, mais j’ai aimé ses textes parce qu’il y avait une suite logique et des liens stratégiques qui unissaient les éléments du numéro », explique Gérard Connelly, humoriste amateur et ex-étudiant.

Même M. Ward semble s’être attaché au peuple monctonien. D’ailleurs, à l’occasion d’une entrevue avec Luc de l’émission Luc et Luc, il souligne son sentiment d’appartenance envers la région.

« J’adore le public acadien, et une chose que j’aime de Moncton, c’est que c’est une ville bilingue et étant donné que mes références sont un peu anglophones, j’ai l’impression que tout le monde me comprend », indique-t-il.

Samedi
Pour clore les festivités avec grandeur, Juste pour rire présente le Gala de la francophonie, animé par Jeremy Demay et mettant en vedette plusieurs humoristes tels que Luc Leblanc, Jean-Sebastien Levesque, Boucar Diouf, Daniel Pinet, Joannie Thomas et bien d’autres. Les deux gagnants du concours d’humoristes amateurs ont donné leur performance devant une salle pleine.

Partagez!