Une soirée effrénée au Coude

par Justin Frenette
 
Vendredi soir dernier, une foule d’amateurs de métal (et 4 bananes) venant non seulement de l’UMCM mais de plusieurs autres régions ont pu se défouler dans les mosh pits tout en se régalant de musique extrême avec le groupe de death metal montréalais Cryptopsy et les groupes locaux Heavy Doobie, Fifty Feet of Earth et Dischord, tous ayant offert un spectacle complètement déchaîné au bar étudiant le Coude.
 
L’événement a été possible principalement grâce à Luc Gagné, Cyril Kerboul et Olivier Martel. «Luc Gagné, leader de Dischord et promoteur de concerts avec Black Chord Production, dont il est le seul dedans, est entré en contact avec Cryptopsy pour qu’ils viennent à Moncton. À la base ils devaient jouer à l’Esquire puis Olivier a parlé avec Luc pour lui dire que Le Coude serait bien mieux. Ensuite on s’est mit à travailler tous les 3 là dessus pour établir le budget etc. » explique Cyril Kerboul.
 
Ceux héritant de la tâche de réchauffer la foule étaient Heavy Doobie, et ceux-ci ne furent guère intimidés de cette tâche. Le groupe de heavy metal monctonien aux influences multiples dont Meshuggah, Lamb of God et Anthrax ont offert une performance hautement énergétique et brutale qui eut l’effet d’un véritable coup de poing à la figure sur les spectateurs.
 
Venu ensuite le tour du groupe grindcore Fifty Feet of Earth de prendre place sur scène. Ce groupe, venant également de Moncton, a électrisé la foule avec des passages de guitares, de basse et de batterie d’une vitesse fulgurante et des mélodies vocales de style «pig squeal» à glacer le sang. Le batteur du groupe, Marc- André Richard, est d’ailleurs très honoré d’avoir assuré l’ouverture de Cryptopsy, étant adepte du groupe. «C’était malade! Cryptopsy est un de mes groupes préférés depuis longtemps donc ouvrir pour eux était vraiment un honneur! En plus, c’est la plus grosse foule de monde devant laquelle on a performé depuis la formation de notre groupe! C’est souvent difficile de faire sortir le monde pour voir des spectacles donc c’était vraiment cool de voir tous les nouveaux visages qui se sont présentés. J’espère que le prochain spectacle de métal sur le campus aura autant de succès!»
 
Le dernier groupe à tout donner sur scène avant Cryptopsy était Dischord. Les icônes de la scène death/thrash metal de Moncton ont joué plusieurs de leurs chansons originales avec une énergie extrêmement contagieuse en plus d’interpréter la chanson Crystal Mountain de Death, qu’ils dédièrent à leur ami décédé. Dischord a monté le niveau d’énergie de la foule sans aucune misère, juste à temps pour la préparer pour Cryptopsy.
 
Enfin, Cryptopsy ont pris d’assaut la scène. Le groupe de métal extrême de Montréal a présentement 7 albums studios à son actif et jouit d’une excellente réputation dans la scène métal canadienne. Ils jouèrent plusieurs chansons de leur plus récent album éponyme, paru en 2012, mais également plusieurs vieilles chansons. Des mosh pits ont eu lieu à chaque chanson sans exceptions, en plus de circle pits à certaines chansons à la demande du chanteur du groupe. L’énergie au Coude était à son comble pendant la totalité de leur prestation. Si bien que lorsque le groupe a quitté la scène, les gens ont réclamé une autre chanson et en ont obtenu pas une mais bien deux supplémentaire, dont Phobophile de l’album culte None So Vile.
 
Environ 300 personnes étaient présentes au spectacle, ce qui représente un taux de participation exceptionnel pour le bar étudiant de l’UMCM. Cela prouve donc que la scène métal de Moncton et des environs est toujours bien vivante. «Je crois que l’évènement de vendredi avec un si haut taux de participation a pu démontrer que y’a une grande demande pour des concerts du genre à Moncton et que ce genre d’évènement est très rentable et c’est des fonds importants qui peuvent être réinvestis dans les associations étudiantes. Je crois que la FÉÉCUM devrait prendre des notes. La récréologue en moi était vraiment impressionnée. » affirme Penny Mazerolle, étudiante à l’Université de Sherbrooke présente au spectacle.
Espérons que cette demande générale sera prise en considération et que nous pourrons profiter de d’autres spectacles du genre à l’avenir. Mais en attendant, je crois que la soif de métal des adeptes de la région a été suffisamment rassasiée pour un bon moment!

Partagez!