L’exercice : un médicament fait ses débuts à l’UdeM

 par Marie-Pier Cyr
 
Besoin d’une prescription efficace ? L’exercice semble être le remède pour tout. C’est là le thème autour duquel s’est déroulé la première activité de l’association L’exercice : un médicament, soit une course de 2.5 et de 5 kilomètres lors de l’avant-midi du 9 novembre dans du campus de l’Université de Moncton. La course avait pour but de sensibiliser les gens du grand Moncton des bienfaits de l’exercice physique. Les petits et les grands de la région étaient tous invités à cette activité qui regroupait course à pied, musique, rafraichissements et prix de présence. Mais tout d’abord, cette activité était une façon de rassembler les gens et de parler de l’exercice comme étant le premier remède naturel aux maux chroniques.  
 
À vos marques…
 
« Notre but aujourd’hui c’est de se faire connaitre dans la communauté et d’encourager les gens d’être actif », mentionne Naomie Maltais, présidente de l’association L’exercice : le médicament sur le campus de l’Université de Moncton. L’association en est à sa toute première activité, mais a tout de même réussit à attirer une foule de près d’une centaine de personnes à la ligne de départ. Jeunes d’âge scolaires tout comme athlètes universitaires étaient réunis à cet évènement dans un but commun; bien que certains s’entrainent et d’autres participent pour le plaisir, tous étaient d’accord que les bienfaits de l’exercice physique devraient êtres connus dans la communauté. « L’exercice, c’est bon pour tout, la santé mentale comme la santé physique. », témoigne Lise Robichaud, l’une des coureuses présente à l’évènement. « Des causes comme ceci, c’est rassembleur, c’est bon pour le social », ajoute-t-elle en faisant allusion à l’atmosphère d’entraide qui règne entre les coureurs et les observateurs présents.
 
L’exercice : un médicament de retour en janvier
Bien que l’association L’exercice : un médicament est une toute nouvelle initiative à l’Université de Moncton, cela n’est pas le cas ailleurs. En effet, l’association même est un mouvement international qui a des racines bien ancrées au Canada et aux États-Unis. Opérant des les communautés depuis 2007, l’association L’exercice : un médicament croit fermement que la prévention et le traitement des maladies chronique se fait par l’entremise de l’activité physique au quotidien. Ainsi, l’association encourage la population d’intégrer l’activité physique dans leur vie de tous les jours et de faire des choix santé afin de diminuer le risque de maladies chroniques chez les canadiens. En ce qui attrait l’association L’exercice : un médicament, à l’Université de Moncton, Naomie Maltais entend de poursuivre avec les activités qui implique le mouvement et la bonne forme physique au mois de janvier. Entre temps, les adeptes de la course devront se contenter des pistes givrées du Grand Moncton pour avoir leur dose quotidienne d’adrénaline et d’activité physique.  
Partagez!
Advertisment ad adsense adlogger