Tricher : quand le talent ne suffit pas

par Gérard Connolly
 
Il peut être frustrant pour certains joueurs d’être bloqués dans un jeu. Dans ce cas, il existe trois options différentes. La solution la plus difficile est de persister ou d’abandonner, mais la plus simple est de tricher.
 
Lorsqu’on fait mention de tricherie dans les jeux vidéo, on peut croire que le procédé est le même dans chacun des jeux. Toutefois, il y a une grande diversité de façons de faire pour y arriver.
 
Dans les jeux solos, les gens peuvent utiliser des codes de triche pour débloquer de nouveaux niveaux, des armes supplémentaires ou simplement réduire le niveau de complexité. Il arrive parfois que le jeu lui-même propose des codes pour faciliter la jouabilité et de laisser la discrétion au joueur sur son expérience de jeu. De l’autre côté de la médaille, d’autres titres pointent du doigt le comportement faible du joueur avec des citations le visant directement.
 
Une autre tactique est d’utiliser les failles (aussi appelées glitchs) pour faciliter ou accélérer la complétion du jeu. Plusieurs d’entre elles sont très reconnues sur Internet et y faisaient apparition dans quelques magasines à caractère vidéo ludique. Puisqu’elle consiste à déjouer le code informatique derrière le logiciel contenant le jeu vidéo, cette tactique demeure la plus complexe à exécuter et à découvrir.
 
La méthode la plus coûteuse nécessite l’utilisation de matériel physique. De nombreux accessoires existent pour tricher dans un jeu vidéo. Les plus populaires à ce jour sont les « GameShark ». Il s’agit d’un appareil s’insérant dans la console pour déjouer la communication entre les jeux et la console. Il donne des commandes à la console que le jeu lui-même n’arrive pas à contrecarrer. Malheureusement, son utilisation n’est pas sans risque. Si certains codes sont exécutés dans le jeu « Donkey Kong 64 », il peut résulter des conséquences involontaires et irréversibles. Le jeu devient pratiquement inutilisable limitant la cueillette d’items et la jauge de vie. Il faut limiter les essais sur ce jeu!
 
En mode multijoueur, il est possible d’utiliser la majeure partie des trucs en mode solo. Par ailleurs, étant donné qu’il y a des personnes réelles qui « compétitionnent » ensemble, il est plus facile de prendre avantage de l’intéraction entre nos adversaires. Autrefois, il ne fallait que jeter un coup d’oeil sur l’écran de notre rival pour augmenter nos chances de gagner. De nos jours, les moyens se sont multipliés au rythme du développement des technologies. Il arrive souvent que des gens quittent avant la fin de leur partie au lieu d’affronter leur défaite et de chuter dans le classement. D’autres plus futés utilisent les commandes vocales pour manipuler les commandes vocales des consoles de leurs adversaires (sur la Kinect par exemple).
 
Il existe un bon nombre de façon de tricher dans le monde des jeux vidéo, mais cela risque de détériorer l’expérience du jeu. Certains comportent des risques, c’est pour cela qu’il faut y aller avec modération.

Partagez!