Saison terminée pour les équipes de soccer de l’U de M, place au bilan

par Malek Zahzam
 
C’est avec une victoire et une nulle que la saison des équipes de soccer de l’Université de Moncton se termine. Le samedi 25 octobre 2014 était la date du dernier match des Aigles de la saison 2014. Les résultats des deux équipes ne sont pas ceux qu’avaient espérés les adeptes du soccer universitaire. Or, il faut se poser des questions pour effectuer un bilan de la saison.
 
La saison 2014 de l’équipe masculine a subi des hauts et bas et l’équipe avait pourtant les éléments pour se rendre en haut du tableau. L’année dernière, les Aigles se sont hissés à la 2e place pour finalement retomber à la 7e place faute d’une erreur administrative. Reste que l’équipe a récolté 11 points cette année et fini sa saison par une victoire 1-0 contre les Huskies de l’Université Saint-Mary’s. Elle pense désormais qu’à gagner la saison prochaine. 
Une motivation qu’a exprimée le capitaine Antonie Godin : «On termine avec un gain et l’on va bâtir sur cela. On est déçus, on avait un bon noyau de joueurs et de bonnes recrues, mais on pense maintenant à l’année prochaine». Trois victoires, neuf défaites et deux nulles pour un total de onze points et une 8e place pour les Aigles bleus.
«On est contents d’être allés chercher le dernier match pour les gars de 5e année et les spectateurs qui ne nous ont pas lâchés avec nos hauts et nos bas cette saison», a ajouté le capitaine des bleus et or.
 
C’est intéressant de la part du capitaine d’avoir cité les spectateurs qui certes viennent encourager leur Université, leurs amis ou leurs athlètes, mais le nombre de spectateurs n’est pas impressionnant. Est-ce un élément qui pourrait changer les résultats ? Peut-être. Il est certain qu’une ambiance plus achalandée dans les estrades du stade de l’université de Moncton rendrait les rencontres plus intéressantes, mais surtout, rendrait les joueurs plus compétitifs avec l’appui des spectateurs. On entend, parfois, plus les encouragements des équipes adverses que ceux de Moncton ce qui, à domicile, est difficile à digérer. L’exemple; les chants de l’équipe masculine de l’Acadia qui encouragent leurs homologues féminins tandis que les spectateurs locaux restent monotones à regarder la rencontre.
 
Pour les Bleues, la saison a vraiment été difficile et le travail, il en faut pour pouvoir atteindre un haut niveau. Néanmoins, les Aigles ont tout donné; de plus, la majorité des joueuses de l’équipe sont des recrues. L’équipe doit gagner de la maturité avant de pouvoir enchainer de belles performances et l’on y croit du côté des joueuses. C’est en dernière place qu’atterrit les Bleue et or avec au compteur trois points dont dix défaites, trois nulles et aucune victoire.
 
«On termine sur une note positive même avec une nulle. On voulait terminer la saison avec au moins un point. On a bien joué et c’est ce qui compte. Notre saison a été difficile en tant que résultat, mais le moral des joueuses était très bien. On avait toujours espoir de gagner. Il y a beaucoup de potentiel pour l’année prochaine » affirme la capitaine de l’équipe féminine, Anik Gautreau. Cette capitaine qui termine sa cinquième saison et sa dernière : «Je viens de finir ma carrière de soccer universitaire». Un souhait de succès pour tous les athlètes qui ont fini leur saison cette année.
Pour sa part, l’entraineur Angelo Jean-Baptiste reste confiant et affirme que la saison n’est pas négative, il y a selon lui une reconstruction à effectuer pour avoir «une bonne équipe l’année prochaine». Il ajoute pour l’équipe masculine qu’ «avec l’équipe qu’on a là, on aurait pu terminer dans le top 4. Tout s’annonce bien pour l’année prochaine. Nos jeunes ont joué aujourd’hui. Je vais poursuivre mon recrutement ».

Partagez!
Advertisment ad adsense adlogger