Me sentir intimidé… subir de l’intimidation

Lorsque je me sens intimité est-ce que je subis de l’intimidation ? La langue française nous joue parfois des tours. J’entends fréquemment des personnes dire « je me sens intimidé… je ne peux pas aller lui parler », ou bien « Cette personne est intimidante, je ne peux pas aller la voir ». Ces situations font référence à une personne forte, en position d’autorité, qui s’affirme avec aisance ou encore une personne qui n’hésite pas à défendre son opinion. Est-ce là une indication qu’il y a de l’intimidation ? La question est valide puisque intimider et intimidation sont très proche au niveau de la langue, alors pourquoi ne pas les associer ?

Allons voir le lien de plus près. Se sentir intimidé reflète un inconfort ou une timidité devant une situation dans laquelle une personne ne se sent pas à l’aise. Par exemple, se sentir intimidé de devoir parler en public, de faire une présentation devant un groupe, de défendre une opinion, d’intervenir auprès d’une personne en autorité ou une personne publique, de faire une demande à quelqu’un qui a une personnalité différente de la sienne ou tout simplement se faire observer. Dans ces situations, il s’agit bien d’un SENTIMENT qu’une personne vit avant ou pendant qu’elle fait quelque chose qui lui est difficile. Il est donc normal de vivre de la TIMIDITÉ ou de l’inconfort dans des situations lorsqu’on se retrouve hors de sa zone de confort. Ce sont aussi des situations qui déclenchent de la peur. Par exemple, avoir peur de ne pas réussir, de se dévoiler, de s’affirmer ou peur d’être observé. Les situations qui déclenchent ce sentiment varient d’une personne à l’autre et sont influencés par les capacités d’interagir et de gérer le stress ou l’anxiété créé par ces situations.

Voyons maintenant ce qui définit l’intimidation. Il y a intimidation lorsqu’il y a une série de GESTES posés qui porte atteinte à l’autre. C’est une forme d’agression envers une personne de manière intentionnelle ou non intentionnelle et dont le résultat fait en sorte qu’une « personne raisonnable » se sent par exemple humiliée, menacée, isolée, exclue ou rabaissée.

Nous pouvons donc dire que « se sentir intimidé » réfère à un état de timidité que vit une personne lorsqu’elle doit faire face à une situation inconfortable. Alors que l’intimidation réfère à une série de gestes hostiles qu’une personne pose contre une autre et dont le résultat est un sentiment d’humiliation, d’exclusion, de menace ou d’agression et qui porte atteinte à sa dignité.

Il y a certes de nombreuses situations qui font en sorte qu’une personne puisse se sentir intimidée tout comme il y a de nombreuses situations ou une personne puisse vivre de l’intimidation. Il est important de ne pas confondre les deux même si la proximité linguistique est présente.

N’hésitez pas à dire non à l’intimidation et à dire oui au dépassement de la timidité et de l’inconfort. Je ne tolère pas l’intimidation, je dénonce l’intimidation et je demande que cesse l’intimidation ! Si je me sens intimidé, je pratique et j’ose sortir de ma zone de confort ! Dans les deux cas, tu peux demander et obtenir de l’aide. Carmen Hivon est Conseillère harcèlement et résolution de conflit pour le campus de Moncton et est disponible pour répondre à tes questions et te guider aux divers services.

Carmen Hivon

resolutiondeconflit@umoncton.ca

858-4430

Partagez!
Advertisment ad adsense adlogger