Kevin Arseneau quitte la SANB, se lance en politique

Kevin Arseneau a démissionné de la présidence de la SANB dimanche. Il a été président de la FÉÉCUM en 2013-2014. Photo : Archives, Le Front

Le président sortant de la Société de l’Acadie du Nouveau-Brunswick, Kevin Arseneau, a annoncé sa candidature à l’investiture libérale dans Kent Nord, moins de 24 heures après sa démission. 

L’ancien président de la Fédération des étudiantes et étudiants (FÉÉCUM) a l’intention de se présenter aux élections provinciales de 2018. À ce moment-ci, la date de l’assemblée d’investiture n’est pas encore connue.

« Après avoir œuvré à différentes causes, le temps est venu pour moi de faire le saut dans l’arène politique et de participer d’une nouvelle façon au développement de la province, de ma communauté et des dossiers qui me tiennent à cœur. À ce moment-ci, je suis d’avis que je suis un atout pour le Parti libéral du Nouveau-Brunswick et que c’est la meilleure façon pour moi de contribuer encore davantage »

– Kevin Arseneau

Il mentionne que l’environnement, le développement rural et l’agriculture sont des dossiers qu’il tient à cœur, en plus de l’éducation, « de la petite enfance au postsecondaire ».

Fin de mandat à la SANB

Kevin Arseneau a été président de la SANB onze mois, jusqu’à sa démission dimanche.

« Son engagement à titre de président a grandement contribué à l’épanouissement de la SANB. Grâce à ses efforts, notre organisme se trouve actuellement dans une position de force ; avec un conseil d’administration et une équipe passionnée, multigénérationnelle et fort capable. »

– Rahma Kouraich, vice-présidente de la SANB et représentante de la région Sud-Ouest

Son entrée en poste en octobre 2016 s’est faite peu après la crise qui secouait l’organisme en 2015.

Kevin Arseneau a siégé à la présidence de la FÉÉCUM pour l’année 2013-2014. Il habite maintenant Rogersville, au Nouveau-Brunswick.

Partagez!
Advertisment ad adsense adlogger