AGA PRISME : Une nouvelle équipe pour l’année académique

De la gauche vers la droite , pour ceux qui sont debout, on a Jonathan Robichaud, Trésorier. Joel Lefort, Vice-président. Alexandre Pepin, administrateur. Maud Bousquet, administratrice. ceux assis, on a Maxime Dubé, président. Pier-Maude Lanteigne, Secrétaire et Caitlin Furlong, administratrice.
Photo : Olivia Adie, Le Front

Prisme est une association étudiante du campus de Moncton qui propose des initiatives pour améliorer le bien-être de la communauté LGBTQ+ et avancer les causes de cette dernière. L’élection de son nouveau conseil exécutif s’est fait lors de l’assemblée générale annuelle du 25 septembre tenu au pavillon des Arts.

Maxime Dubé, membre de l’association depuis plusieurs années et nouveau président de Prisme est très heureux d’avoir été élu à ce poste et de pouvoir continuer à s’impliquer sous le chapeau de ce titre. Il espère donner le meilleur de lui-même pour sensibiliser les étudiants au sujet des causes défendues par Prisme. Cependant, il est surpris d’avoir eu une AGA avec autant de participation et de nouveaux membres.

« En fait, cet AGA là que tu viens de voir avec 20 personnes, c’est la première fois qu’on voit ça depuis la création de l’association. Habituellement, on a des difficultés à atteindre le quorum de 10 personnes, il faut appeler du monde et leur dire “veux-tu venir au moins pour le quorum?” ».

-Maxime Dubé, président de Prisme

Six postes ont été comblés

Des élections à vote caché ont eu lieu lors de l’AGA, vu le taux de participation particulièrement élevé. Ce qui a encore été une première pour Prisme, qui avait l’habitude lors des AGA précédentes de « forcer le monde » à se présenter, souligne Maxime Dubé. Cela s’explique par une forte campagne faite sur les réseaux sociaux, les publications sans arrêt et les affiches installées au sein de toutes les facultés du campus. Toutes ces choses n’avaient pas été faites auparavant.

Au sein du Conseil exécutif, Maxime Dubé occupe le poste de président. Les postes de Vice-président, trésorier et secrétaire sont respectivement occupés par Joël Lefort, Jonathan Robichaud et Pier-Maude Lanteigne. À cela s’ajoutent trois administrateurs qui sont Maud Bousquet, Caitlin Furlong et Alexandre Pepin.

Un an après la reconstruction, qu’y a-t-il de nouveau ?

Depuis le changement de nom, Prisme a subi un renouveau au complet. Tout a été remis sur pied, d’un nouveau conseil à l’obtention et à la création d’un espace de discussion.

La présidente sortante, Audrée Belanger explique qu’il y a eu la création d’un nouveau local comme espace « safe » pour toute personne ayant besoin de se retrouver.

« On a pris des affaires qui marchaient avec 1/10, l’ancien nom du comité et on a renouvelé tout ce qu’il y avait. On s’est créé un local, on l’a peint, on a fait des activités et j’en passe ».

-Audrée Bélanger, présidente sortante de Prisme

L’ancienne présidente mentionne que l’activité de fin d’année, le party couleur, a été un des nouveaux éléments qui a eu du succès sur le campus.

Avoir plus de visibilité était l’élément clé de la reconstruction de Prisme. L’association voulait passer un message :

 « Notre objectif était de montrer que nous sommes là pour le soutien, mais pas seulement ça. On est là pour s’aimer aussi et avoir une communauté ensemble, solidaire »

-Audrée Bélanger, présidente sortante de Prisme

Pour Pier-Maude Lanteigne, un des aspects de la reconstruction de Prisme a été de « créer un comité où les gens peuvent venir et se sentir libre de pouvoir partager leurs préoccupations et vraiment être qui ils sont ».

Les membres de Prisme continuent de travailler pour que les gens aillent prendre des ressources et s’informer tout en gardant un esprit ouvert sur l’association. De nouvelles activités comme des soirées de 5 à 7, de jeux de société et de pizza ont été organisées l’année dernière pour permettre aux gens de se regrouper, avoir des discussions et se sentir bien.

Le party couleur de la fin d’année dernière est une des activités qui a beaucoup augmenté la visibilité de Prisme.

« On a eu environ 60 à 70 personnes d’un peu partout de la communauté incluant beaucoup d’étudiants au bar le coude pour cette soirée-là. On a été efficaces sur les réseaux sociaux »

-Maxime Dubé, président du Prisme

Quelques membres du comité
Photo: Olivia Adie, Le Front

Des projets futurs

Les membres de Prisme ont fourni plusieurs idées sous formes de « vœux et souhaits ». Cela comprend les évènements qu’ils aimeraient faire au courant de l’année. On peut y citer des symposiums ou des formations de sensibilisation à tous les étudiants du campus de Moncton, des « party couleurs », des activités en collaboration avec d’autres associations du campus et bien d’autres.

« C’est important que le public sache qu’on est là, qu’on existe. On fait des activités et c’est important de participer, sinon ça ne sera pas très intéressant ni encourageant pour nous. »

-Maxime Dubé, président de Prisme

 

« Durant les prochains mois, on veut continuer à promouvoir l’éducation sur les causes qu’on défend, tout ça dans un espace sécuritaire ».

-Pier-Maude Lanteigne, secrétaire de Prisme

Le local 025 de la faculté des Arts sera ouvert tous les mercredis à 11h15 pour toute personne qui aimerait avoir une petite discussion avec les membres ou simplement relaxer.

Partagez!
Advertisment ad adsense adlogger