Les Aigles Bleues vont en demi-finale

Gabrielle Forget encaisse les coups des Tigers de Dalhousie. Photo : Gracieuseté (Trevor MacMillan)

La troupe de Denis Ross a remporté les deux derniers matchs de sa série face aux Tigers de l’Université Dalhousie pour avancer en demi-finale, après avoir perdu le premier match par la marque de 7 à 2.

Alors que l’équipe masculine de hockey n’a pas pu atteindre les séries, les Aigles Bleues ont fait preuve d’une grande force en revenant de la défaite cuisante de leur premier match et elles ont remporté les deux suivants, gagnant leur place pour la demi-finale.

Elles ont en effet débuté les quarts de finale avec une dure défaite de 7-2 à Halifax, mais elles ont enchaîné avec une victoire de 4-1 à la maison vendredi dernier. C’est ce dimanche soir à Halifax qu’elles ont tout donné et se sont emparées de la victoire par la marque de 3-1.

Se retrouver rapidement le dos au mur

Avec une marque aussi élevée, on pourrait croire que les Tigers ont été nettement supérieures aux Aigles lors du premier match, mais, excluant ces chiffres, les différentes statistiques ont été comparables des deux côtés, qu’on parle de tirs au but ou de mise au jeu.

C’est seulement à partir de la deuxième période que l’écart s’est réellement fait sentir et que les Tigers ont lancé leur machine offensive. En première, il y a eu un but de chaque côté : Jesse Rietveld pour les Tigers à 7 minutes 14 secondes et Janelle Graham 24 secondes plus tard pour les Aigles.

Deux autres buts ont été marqués par les Tigers en deuxième : Corinne Desjardins à 9 minutes 37 secondes et Victoria Macintosh à 14 minutes 13 secondes. Lisa Mclean a reçu la seule mention d’aide du premier but, alors que Jesse Rietveld et Keana Oshowy en ont reçu sur le deuxième.

C’est réellement en troisième période que les Aigles ont vu leurs espoirs s’effondrer.

Marie-Pier Corriveau a bien commencé la période avec un but sans aide à 2 minutes 41 secondes, mais les Tigers ont ensuite inscrit 4 buts d’affilée. Lisa Maclean s’inscrit à 7 minutes 3 secondes, aidée par Jesse Rietveld, suivie de Tara Morning en avantage numérique, sur les passes de Maclean et d’Annika Rose. Vient ensuite Danika Philips à 17 minutes 26 secondes, avec l’aide de Maclean et d’Ariana Pinchuck. Keana Oshowy ferme le bal avec un but sans aide dans un filet désert à 18 minutes 27 secondes.

Les Aigles devaient donc remporter les deux derniers matchs si elles voulaient rester en vie.

Ne pas se laisser abattre

Être à la maison les a sûrement aidées, mais les Aigles ont su mettre les efforts nécessaires pour remporter le deuxième match de cette série.

Dès la première période, les Aigles ont pris une avance de deux buts. Un avantage numérique a permis à Brittany Poitras d’inscrire le premier but à 5 minutes 48 secondes, aidée de Sarah-Ève Maillot et de Marie-Pier Corriveau. Katryne Villeneuve a ensuite trouvé le fond du filet en désavantage numérique à 9 minutes 43 secondes, un but marqué sans aide.

Villeneuve ne s’arrête pas là et s’inscrit pour une deuxième fois du match à 10 minutes 41 secondes en deuxième période, Janelle Graham et Brittany Poitras recevant les mentions d’aide de ce but. Les Aigles avaient donc une avance de trois buts après 40 minutes de jeu.

Dalhousie inscrit son premier et seul but du match à 2 minutes 12 secondes, but marqué par Tyra Death sur les passes d’Ariana Pinchuck et de Keana Oshowy. Katryne Villeneuve en rajoute avec un tour du chapeau à 7 minutes 35 secondes en avantage numérique, aidée de Poitras et de Corriveau.

Une victoire assez convaincante qui pouvait redonner espoir aux Aigles de passer en prochaine ronde.

Savoir gagner quand il le faut

Les Aigles Bleues ont réussi à ressortir gagnantes du match de dimanche soir dernier malgré leur retard du côté des tirs au but. C’est entre autres l’avantage numérique qui a su faire de l’excellent travail avec deux buts en huit occasions.

Après une première période sans but, Moncton ouvre la marque à 12 minutes 24 secondes de la deuxième en avantage numérique. Un but de Janelle Graham avec les aides de Katryne Villeneuve et de Marie-Pier Corriveau.

Les Aigles ont bien réussi à contrôler une éventuelle remontée de l’adversaire en marquant en début de troisième, encore en avantage numérique et c’est encore Janelle Graham qui trouve le fond du filet, cette fois-ci sur les passes de Sarah-Ève Maillot et de Brittany Poitras. Katryne Villeneuve s’inscrit elle aussi au tableau à 10 minutes 22 secondes, avec l’aide de Graham et de Dominque Bérubé. Tara Morning des Tigers marque à 18 minutes 16 secondes, mais c’est trop peu trop tard pour Dalhousie et les Aigles s’envolent avec la victoire.

Après avoir eu peur qu’elles succombent sous la pression, les Aigles ont très bien joué.

Elles auront un défi de taille lors de la prochaine ronde, où elles affronteront les X-Women de l’Université Saint-Francis-Xavier, qui ont terminé premières au classement.

Partagez!