Elles courent, elles sautent, elles volent! Les Aigles Bleues s’entraînent pour le début de saison

DMaiglesglace-resized

L’équipe se réunit autour de Denis Ross, entraîneur des Aigles Bleues, pour écouter les directives des exercices au programme.

Elles courent, elles sautent, elles volent! Les Aigles Bleues s’entraînent pour le début de saison

C’est vendredi midi; le CEPS accueille sa clientèle habituelle d’étudiants et de membres de la communauté qui viennent faire leurs exercices. Le calme du statut quo règne dans la bâtisse quand, tout à coup, un cri prédateur résonne de la porte d’entrée. Effrayés, les passants se sauvent et se bousculent avec toute ardeur dans la rue, se cachent derrière les buissons et s’élancent à plat ventre sur la pelouse, tremblant en position fatale.

Plus aucun doute: les Aigles Bleues viennent de franchir les portes; leurs sacs d’entraînements aux épaules avec le vent dans les voiles, ces athlètes sont prêtes pour leur premier entraînement physique.

Inscription et tour de table: voici votre équipe

DMaiglesinscription

L’inscription et la présentation du membre du personnel de l’équipe de hockey féminine se déroule rapidement.

Un mot rapide de Denis Ross, l’entraineur de l’équipe de hockey féminin, et toutes les filles se mettent immédiatement à la tâche pour remplir la paperasse annuelle de l’inscription. Entretemps, les autres membres du personnel se présentent: Dave Kennedy, Kristine Labrie et Marc-André Côté résument leurs postes d’entraîneurs adjoints, alors qu’Emily Saucier et Miriam Levasseur se joignent à l’équipe comme soigneurs.

Amélie Dion, gérante de l’équipe, donne quelques dernières indications routines aux filles avant qu’elles partent toutes pour les examens physiques.

Hors glace et sur glace: les évaluations sont parties

Fonçant comme des mitrailles sur la piste, l’énergie de ces jeunes athlètes est palpable. Une série d’exercices comprenant des pompes, des redressements assis et un test de pallier au circuit du CEPS poussent certaines des filles à leurs limites, mais Ross insiste sur l’importance de ces évaluations:

« C’est évaluer notre équipe en général. (…) Après ça, ça nous donne une idée d’où est-ce qu’on est, d’où est-ce qu’on va commencer au niveau du conditionnement. Veut, veut pas, si t’es pas en forme, tu ne peux pas exécuter aussi bien. » explique-t-il.

Suite à quelques heures de repos, l’équipe se rencontre pour l’épreuve finale à l’aréna J.-Louis-Lévesque. En bon entraîneur, Ross encourage ses joueuses tout en leur expliquant la démarche des exercices; labeur régulier qu’elles devront faire à tous les entraînements. Aussi rapides qu’elles sont agiles, les athlètes montrent peu de signes d’épuisement, malgré l’intensité de l’entraînement hors-glace de l’avant-midi:

DMaiglespallier

Les Aigles Bleues en pleine évaluation physique.

« Le testing hors-glace est pour le haut du corps et le cardio, et le testing sur la glace, c’est pour le bas du corps, le tronc et la récupération. Ça fait que les deux se complètent. » dit Ross.

Parmi ces joueuses se retrouvent plusieurs vétérans, mais à la surprise de tous, onze nouvelles recrues.

 

« Ya beaucoup de nouvelles filles qu’il faut apprendre à connaître, exprime Karine Roy, vétéran des Aigles Bleues et nouvelle capitaine de l’équipe. Pour de vrai, j’ai été surprise de ce que j’ai vu sur la glace et aux tests physiques; je suis vraiment contente de ce que j’ai vu, je pense qu’on a une bonne équipe cette année » dit la capitaine.

Les entraînements officiels ont commencé le lendemain même des premières évaluations. En préparation pour la saison d’hockey 2016-2017, le nid des Aigles est aussi vivace que jamais.

Partagez!
Advertisment ad adsense adlogger