Bande de « keepers » : hors signal

Le Front papier relèvera bientôt des archives, bande de « keepers » ! Pour fêter ce passage vers la publication en ligne, sans hésiter, nous plongerons dans le vif dans un récapitulatif d’astuces pour gérer sereinement sa vie privée en ligne.

La session d’administrateur

Cela semble très banal, mais il est primordial de comprendre l’importance de la session d’administrateur. La session d’administrateur est un type de session qui permet à son utilisateur d’avoir un contrôle étendu sur l’ensemble de l’ordinateur, ainsi que sur les autres sessions. En effet, seul l’utilisateur de la session d’administrateur peut installer des logiciels, modifier les informations de l’ordinateur, configurer les informations réseau et bien plus. Avec une telle importance, laisser une autre personne manipuler votre ordinateur depuis la session d’administrateur n’est pas une bonne idée. De plus, nombreux sont ceux qui ne suppriment pas leurs données de navigation en ligne. Ainsi, partager sa session d’administrateur avec d’autres personnes revient à livrer ses habitudes de navigation, ses comptes de messagerie en ligne – pour ceux qui ne se déconnectent jamais de leurs comptes, ses informations bancaires et bien pire. L’idéal est de créer une session secondaire pour vos invités de façon que s’ils souhaitent utiliser votre ordinateur, ils n’aient ni accès à vos informations personnelles, ni la possibilité d’installer un malware sur votre ordinateur ou de désactiver l’antivirus de votre machine. De la même manière, si quelqu’un vous permet de surfer sur le web depuis sa machine et vous interdit paradoxalement de supprimer vos données de navigation, évitez de saisir des informations que vous jugez confidentielles, comme vos informations bancaires. Et même s’il vous le permet, saisissez depuis le clavier visuel et non avec le clavier physique. Soyez alors prudents lorsque vous désirez commander une pizza depuis le laptop d’un ami …

Le kit du survivant

Si vous souhaitez faire de vieux os en ligne, autant vous munir de ce kit : un utilitaire de nettoyage, un antivirus et un antimalware, surtout si votre machine fonctionne sur un système d’exploitation Windows. Quoique les ordinateurs sous Mac OS sont moins perméables aux menaces informatiques, autant prévenir que guérir. Un utilitaire de nettoyage est un logiciel qui soutient l’action de l’antivirus en optimalisant la vitesse de l’ordinateur, et donc la réactivité de l’antivirus. Il permet également de réaliser une gestion efficace de son ordinateur sans pour autant être implacable en informatique, notamment par la désinstallation des programmes – bien mieux que le désinstalleur de base de Windows qui bug parfois, par la gestion des logiciels qui se lancent au démarrage et par la suppression des données de navigation – sans avoir à parcourir mille menus du fureteur web.

Contrairement à leur appellation, les antimalwares ne sont pas des logiciels de protection contre les malwares en général, et sont loin de ce qui se fait de mieux dans la protection informatique : les antivirus. Pour distinguer les antivirus des antimalwares, il faut catégoriser les menaces informatiques. En effet, les antivirus sont essentiellement tournés vers la protection contre la triade : les virus, les chevaux de Troie et les vers informatiques, tandis que les antimalwares sont complémentaires aux antivirus et sont essentiellement tournés vers les chevaux de Troie, les spywares et d’autres menaces de moins grande envergure comme les logiciels publicitaires. Toutefois, il est peu recommandable d’installer plus d’un antivirus ou plus d’un antimalware sur un ordinateur. Avoir deux antivirus pour augmenter la sécurité de l’ordinateur, c’est demander à deux menuisiers de marteler un clou simultanément pour augmenter la vitesse d’exécution : un antivirus et un antimalware, ni plus ni moins, et au mieux un unique utilitaire de nettoyage également. De plus, si vous avez des laptops, évitez des logiciels comme Tune Up Utilities et Kaspersky, plus adéquats pour un desktop, car bien que performants, ces logiciels utilisent beaucoup de mémoire et ralentiraient donc énormément votre laptop.

La géolocalisation

Très présente sur les smartphones, le système de géolocalisation peut aussi devenir une vraie source d’angoisse sur les ordinateurs. Si vous vous sentez oppressés par la publicité ciblée en ligne, les restrictions en fonction des zones géographiques ou encore, par les redirections automatiques vers d’autres noms de domaines comme yahoo.ca vers yahoo.fr si vous vous retrouvez en France, les logiciels VPN (Réseaux privés virtuels) sont faits pour vous, bande de « keepers » !

Partagez!