Bande de « keepers » : les raccourcis

Les raccourcis clavier peuvent vous sortir de bien des mauvaises situations.

Depuis plus d’un demi-siècle, on voit se succéder tant de générations que les sociologues n’ont pas pu garder le silence : baby-boomers, génération X, génération Y et maintenant génération Z – en espérant que les sociologues ne promettent pas cette génération à l’avenir décrit dans le film de science-fiction World War Z! Quoique ces appellations laissent à méditer sur une théorie du complot (ou pas), l’existence de ces générations s’avère indéniable notamment par le contexte économique. Si les unes sont nées aux heures de la Seconde Guerre mondiale, les autres aux heures de la binaire informatique, la génération Z (depuis 1995) est de loin la moins avisée économiquement, changeant d’emplois régulièrement et très consommatrice, mais par-dessus tout séduite par la « succes reality » qu’incarnent entre autres PewDiePie, Mark Zuckerberg, Larry Page et Psy : les métiers non conventionnels semblent un raccourci vers la réussite. De même, la protection de votre vie d’individus connectés ne passe pas l’usage de méthodes non usuelles comme les raccourcis clavier.

Comme l’éclair

Les raccourcis clavier sont des suites de touches du clavier qui permettent à accomplir une action donnée sans faire recours à la souris. Si les raccourcis clavier des logiciels Microsoft servent de standard en informatique, certaines applications ont leur propre dictionnaire de raccourcis clavier. De plus, les raccourcis clavier varient souvent en fonction du type de logiciels, c’est le cas de Ctrl + S qui permet de sauvegarder dans le logiciel Microsoft Word, mais aussi de stopper la lecture dans Windows Media Player. Ces raccourcis clavier paraissent totalement inutiles et « bourre-crâne » quand votre ordinateur fonctionne dans des conditions idéales, ce qui n’est pas toujours le cas. Il faudrait garder à l’esprit que la rapidité d’exécution est une chose indispensable pour qui souhaite faire de vieux os dans ce monde hyper connecté. Supposez un instant que votre ordinateur est infecté par une catégorie de malware, tout ce que vous pouvez faire pour limiter la casse avant de rencontrer un expert en informatique est d’éteindre votre machine : le premier réflexe sera d’appuyer en continu sur le bouton d’arrêt et non de prendre votre souris, de cliquer sur le menu « démarrer », puis sur l’onglet « arrêt », ensuite attendre que le système d’exploitation – qui est en train de se faire grignoter par le malware – éteigne la machine! La raison étant que la priorité est de vite se mettre à l’abri.

Des dépanneurs

Certes, les raccourcis clavier n’ont pas le collant et le vieux slip de Superman pour vous sauver la vie, ils peuvent néanmoins vous sortir de bien des mauvaises situations. Si vous devenez une cocotte-minute quand votre ordinateur plante, le raccourci clavier Shift + Ctrl + Échap sur Windows ou Cmd + Alt + Échap sur OS MAC vous convaincra. Il permet d’ouvrir le gestionnaire de tâches, une fenêtre Windows qui affiche les applications en cours d’exécution et vous permet de forcer l’arrêt d’une application qui ne répond plus. Ctrl + Alt + Suppr sur Windows permet d’avoir accès au gestionnaire de tâches, avec en bonus la possibilité de verrouiller l’ordinateur, de changer d’utilisateur, de fermer la session et de changer de mot de passe. Il y a plein d’onglets ouverts dans votre fureteur web, vous souhaitez en fermer quelques-uns quand par erreur vous fermez le mauvais onglet, plus de panique! Ctrl + Shift + T sur Windows permet de rouvrir les onglets fermés par ordre décroissant de fermeture. Le plus intéressant est qu’il y a plein de raccourcis clavier, tels que ceux précités, qui ne demandent qu’à vous aider!

Ces raccourcis clavier étant pour la plupart standardisés aux normes de Microsoft, nombreux raccourcis clavier sur OS Mac sont identiques à ceux de Windows à condition de remplacer Ctrl par Cmd. Toutefois, si vous éprouvez du mal à appuyer simultanément sur plusieurs touches, vous pouvez activer les touches rémanentes en appuyant cinq fois d’affilées sur la touche Shift. Parmi ces raccourcis clavier figurent également les touches fonctions, dont la plus connue est F5 pour rafraîchir une page web. Ctrl + C pour copier, Ctrl + X pour couper, Ctrl + V pour coller, Ctrl + Z pour annuler une action et Alt + F4 pour fermer une fenêtre ou arrêter l’ordinateur, voilà les prérequis bande de « keepers »!

Partagez!
Advertisment ad adsense adlogger