Célébration hivernale académique

J’entends à notre porte, frapper trois petits coups, c’est Noël qui apporte, la fin d’un semestre tout d’un coup! Pour les étudiants, une corrélation s’installe abruptement avec l’augmentation de travaux à remettre et la chute de température qui indique le début du temps des fêtes. La neige est finalement arrivée en cette fin de novembre, phénomène assez tardif pour un pays vivant près de six mois de grand froid à son habitude. À ce propos, une alerte a été lancée pour une tempête hivernale qui frappera le sud-est du Nouveau-Brunswick mardi soir avec des prévisions de neige et de pluie, cela pourrait s’avérer dangereux alors prenez garde. Vive le vent, vive le vent, vive le vent d’hiver!

Que vous soyez de ceux qui commencent leurs projets à peine quelques heures avant la date limite de remise du travail ou de ceux qui les ont tous terminé pendant la semaine d’étude de la fin octobre, les dernières semaines d’un semestre sont toujours très chargées et bouleversantes. Ce sont les douze jours du Noël étudiant. Le campus est vibrant d’activité humaine au pas pesant, les sacs à dos sont lourds sur les épaules, la bibliothèque est remplie jusqu’à la douce nuit, sainte nuit, et il dégage constamment une odeur de café ou d’alcool. Le p’tit universitaire au nez rouge… Pour certains, étudier quelques minutes dans leurs notes de cours les fait sentir comme s’ils sont empreints d’une sagesse ultime mais pour d’autres, c’est une période d’angoisse intense qui peut devenir nuisible. Malgré tout le stress que l’on peut être en train de vivre, il ne faut pas péter les plombs, ni péter la gueule de nos professeurs avec des bâtons de baseball. Si vous êtes de ceux qui se sentent surchargés et troublés, n’oubliez pas qu’il y a des services de psychologie disponibles pour les étudiants qui peuvent vous aider à passer au travers de tout cela.

Enfin, la récompense tant attendue pour tout ce stress et ces examens est le temps des fêtes. La ville de Moncton a déjà commencé ses festivités avec le défilé du Père Noël et plusieurs activités se préparent encore. Les décorations, les lumières, la cannelle, mon beau sapin, le lait de poule, la famille, la neige, les chansons…

Vingt-huit novembre, Joyeux Noël, Monsieur le doyen, salut Moncton, on se r’verra le 9 janvier!

Avec le plaisir de vous revoir au semestre prochain,

Et vous souhaitant un très joyeux temps des fêtes,

Votre rédactrice en chef

Partagez!
Advertisment ad adsense adlogger