Un centre d’aide par les pairs s’installe au campus de Moncton

Un nouveau service de soutien aux étudiants a été lancé le 31 janvier, alors que se tenait la journée Bell Cause pour la Cause. Anthony Azard a discuté du lancement du programme de soutien par les pairs avec Sophie Leblanc-Roy, psychologue à l’Université de Moncton.

Le programme, dirigé par le Service de santé et de psychologie, sera formé d’étudiants , explique Sophie Leblanc-Roy.

« Des étudiants et étudiantes seront disponibles pour discuter de santé mentale et adresser certaines difficultés que les étudiants peuvent présenter ».


Plusieurs initiatives ont été mises en œuvre par Bell pour permettre de récolter près de 7 millions de dollars, qui seront entièrement investis en santé mentale.

Selon Sophie Leblanc-Roy, la population étudiante est une des plus à risque d’avoir des problèmes de santé mentale :

« Entre l’âge de 18 et 25 ans, c’est l’âge où est-ce qu’on voit le plus de problèmes de santé mentale se développer. […]  Il y a également le fait qu’on se retrouve dans un contexte de performance, […] donc les problèmes reliés au perfectionnisme et à l’anxiété sont très présents. »

-Sophie Leblanc-Roy, psychologue du Service de santé et de psychologie du Campus de Moncton.

Ce risque amène le service de psychologie à recevoir de nombreuses demandes de consultation. Madame Leblanc-Roy affirme que la tâche qu’elle et ses deux collègues doivent assumer est en constante croissance : « On voit des augmentations de 25 à 30 % de demandes chaque année », alors que leurs effectifs n’augmentent pas.

Le Service s’est donc engagé à trouver des alternatives pour aider le plus d’étudiants possible, sans avoir des temps d’attentes faramineux. Le Service s’est associé à la Fédération des étudiantes et étudiants du campus universitaire de Moncton pour instaurer son programme d’aide par les pairs, en plus d’aller chercher de l’aide chez les infirmières et l’infirmière praticienne du Service de santé et de psychologie.

Partagez!