C’est un départ !

mpc_c'est un départ!_photo 1

Alors que plusieurs équipes sont désormais en congé pour la période des examens, l’équipe mixte d’Athlétisme amorce leur début de saison. À l’horaire, on y trouve deux compétitions pour les Aigles bleus avant la nouvelle année. La première vient tout juste d’être complétée, alors que le Bleu et Or a performé le 28 novembre à Oromocto.
Les résultats sont très positifs. Constance Gilman a obtenu l’or dans l’épreuve du marteau avec une distance de 11m93 et l’argent au lancer du poids avec une longueur de 10m42. Du côté des hommes, Alain Doucet est revenu avec le bronze, dans la catégorie des poids junior, avec un lancer de 10m18. Au total, la formation a récolté 8 médailles et selon l’entraîneur, Steve Leblanc, « il y a eu 11 records personnels d’établis. » La prochaine compétition aura le lieu le 19 décembre à Moncton au centre sportif de l’Université (CEPS).
Deux membres de la formation d’athlétisme, Christian Richard et Alain Doucet, nous transportent dans leur univers et nous expliquent certaines facettes de ce sport un peu moins connu de tous.
Quelles disciplines pratiquez-vous ?
Richard : Je compétitionne dans l’épreuve du 60 mètres, 300 mètres, le 200 mètres à relais, ainsi que le 400 mètres à relais.
Doucet : Pour ma part je participe à l’heptathlon, ainsi qu’au saut à la perche.
Quels ont été les entraînements préparatifs à la saison d’Athlétisme ?
Richard : L’entraînement en athlétisme est très rigoureux et demande beaucoup d’effort. Nos séances sont du lundi au samedi et peuvent durer jusqu’à une période de 2 heures. Elles comprennent soit de la course, de la musculation ou encore des exercices dans la piscine.
Doucet : En plus du conditionnement physique, cet automne, l’équipe et moi avons suivi un régime d’entraînement fourni par notre entraîneur, Steve Leblanc.
Quels sont vos objectifs pour cette saison ?
Richard : J’aimerais atteindre le podium dans l’épreuve du 60 et du 300 mètres au championnat du SUA qui se déroule fin février au stade du centre sportif de l’Université. Par la suite si cet objectif est atteint, mon rêve est de me qualifier pour le championnat inter universitaire canadien (SIC).
Doucet : Mes objectifs sont de m’améliorer dans toutes les disciplines, ainsi que de me médailler dans deux épreuves au championnat de l’atlantique.
Quel genre d’ambiance règne à l’intérieur du groupe d’athlétisme ?
Richard : L’ambiance à l’intérieur du groupe est très chaleureuse et accueillante. Nous sommes tous des individus extrêmement motivés qui cherchent constamment à s’améliorer, non seulement dans notre sport, mais aussi dans nos études. De plus, notre entraîneur-chef, Steve Leblanc, facilite notre tâche et nous procure de la confiance en soi. Il est un entraîneur exceptionnel qui sacrifie beaucoup pour nous.
Doucet : L’ambiance est très plaisante, tout le monde s’encourage et on a beaucoup de fun!
Est-ce que vous pourriez faire un résumé concernant le déroulement d’une compétition ?
Richard : En principe, lors d’une compétition d’athlétisme, il y a beaucoup de choses qui se déroulent en même temps. Comme individu, tu dois être responsable et connaître l’heure exacte de ton épreuve. Généralement, on commence à s’échauffer dans l’espace libre de la piste pendant environ 45 minutes avant sa propre épreuve. Du côté des spectateurs, les compétitions d’athlétisme sont très excitantes et je recommande fortement aux étudiants de venir nous voir !
Doucet : Lors d’une journée de compétition, on va arriver le matin, quelques heures avant notre épreuve. Il faut également s’inscrire avant de pouvoir entrer en compétition. Après nos compétitions, on fait un cool down, c’est-à-dire des étirements et quelques exercices moins intenses.

Partagez!