Chronique environnement : Mythes et légendes sur la consommation d’essence

par Alexandre Levasseur

La consommation abusive d’essence est l’une des sources principales de cauchemars pour tout ami de l’environnement qui se respecte.  Beaucoup d’étudiants font également l’erreur de négliger le prix de l’essence dans le calcul de leur budget. Un étudiant n’habitant pas si loin du campus aura rapidement dépensé 50 $ en essence dans une semaine.

Donc, que l’on soit un ami de l’environnement ou tout simplement un étudiant qui survit avec ses prêts étudiants, personne n’aime consommer de l’essence pour rien. 

Cette inquiétude quant à notre consommation de carburant est tellement devenue un élément central de nos préoccupations que beaucoup de mythes et légendes circulent à son sujet.

Nous allons tenter d’éclaircir trois des mythes les plus populaires sur la consommation d’essence. Certains de ceux-ci ont surement déjà alimenté une conversation avec votre père ou votre grand-père à Noël. 

Est-ce que mettre l’air conditionné en marche augmente la consommation d’essence? 

On a tous, un jour ou l’autre, vécu le déplaisir d’aller en voiture l’été avec un ami un peu radin qui refuse de mettre son air conditionné en marche. Bonne nouvelle : Dans le cas des voitures qui ont moins de 15 ans, ceci est faux. Les nouveaux systèmes de climatisation sont performants jusqu’au point où ils n’influent pas la consommation d’essence, même lorsqu’ils fonctionnent à plein régime.

Démarrer sa voiture souvent consomme plus d’essence que de la laisser fonctionner. 

Faux : Ce mythe vient de l’époque où les voitures fonctionnaient avec des systèmes à carburateur qui demandaient beaucoup d’essence au démarrage. Avec les voitures à injecteurs d’aujourd’hui, on estime qu’un conducteur fera une économie d’essence (en fermant son moteur) après 30 secondes d’immobilisation. Donc,  on  devrait donc éteindre notre voiture en attendant aux feux rouges. Ceux de Moncton restent allumés particulièrement plus que 30 secondes.

On devrait  acheter l’essence le mercredi.

Vrai : Beaucoup d’organismes, dans le but de faire des économies, ont compilé les fluctuations du prix de l’essence et en ont fait des schémas qui montrent que l’essence est en général moins chère en début de semaine. Le mercredi est généralement la journée où le prix de l’essence est à son plus bas. 

Il important de se souvenir que la meilleure façon d’économiser sur le prix de l’essence, c’est de ne pas en consommer. Faire du vélo, de la marche ou gambader (si vous êtes vraiment de bonne humeur) sont toutes des options plus plaisantes qu’être pognéaux lumières dans le trafic à 8 h 20 un lundi matin. 

Partagez!