La pornographie éthique

par Alexandre Levasseur
Pour commencer cette chronique sexe, j’aimerais d’abord vous informer des quelques statistiques concernant la pornographie sur Internet. Chaque seconde, environ 28 000 personnes consomment de la pornographie à travers le monde, ce qui représente des revenus d’abonnement de plus ou moins 3 000$/seconde. À elle seule, l’industrie pornographique américaine représente des revenus de 2,84 milliards de dollars par année. Le quart des recherches sur les moteurs les plus populaires ont un lien étroit avec la pornographie. Finalement, la statistique la plus impressionnante; 12 % de tous les sites sur Internet sont à caractère sexuel. C’est vraiment bizarre de réaliser qu’Internet a le potentiel de contenir toute la connaissance rassemblée par le genre humain, mais que plus d’un site sur dix est un site de cul. 
La raison pour laquelle je voulais exposer ces statistiques est pour montrer à quel point la porno est un phénomène qui domine Internet. Qu’on soit convaincu ou non de la moralité de la chose, ça me surprendrait beaucoup que demain matin l’ONU présente un projet de loi visant à bannir la porno. Heureusement, il existe toujours des gens pour prendre des situations peu enviables et en tirer le meilleur. 
La plupart des gens sont des pervers qui consomment de la pornographie (ce n’est pas moi qui le dit mais bien les statistiques) mais certaines personnes ont trouvé une façon de tirer le meilleur de ce phénomène social. 
Le site Internet come4.org est l’un des premiers à avoir mélangé pornographie et conscience sociale. Le concept est simple : Il est fait comme n’importe quel autre site Web qui permet aux gens de partager leurs vidéos coquines, mais la différence est que, pour mettre un film en ligne, chaque personne doit se créer un profil et choisir une cause humanitaire. Les causes (qui sont aussi variées que la protection des pandas, l’alphabétisation et l’accès à l’eau potable) sont financées par la publicité que les entreprises associeront à la vidéo. 
Il s’agit d’un concept, à la fois ingénieux et simple, qui pourra permettre de financer plusieurs projets sociaux. Le site est encore en campagne de financement et compte lancer officiellement ses opérations cet automne. Si vous avez quelques 10 000 euros à investir, c’est surement un projet qui en vaut la peine. Qu’on soit d’accord ou non, la pornographie est bien encrée sur le Net; aussi bien en profiter pour sauver les pandas. 

Partagez!