Chronique « Terre-Neuve surnaturelle » : La petite perdue

par Emily Briand

Les histoires d’événements surnaturels peuvent être très divertissantes. Il n’est pas nécessaire de croire aux esprits maléfiques pour apprécier le petit frisson qui saisit la base de votre nuque lorsqu’une panne de courant vous surprend en pleine nuit. Chaque semaine, Emily Briand, étudiante en 3e année au baccalauréat en science infirmière à l’Université de Moncton, tentera de nous faire vivre l’inexplicable en nous partageant des légendes de l’île de Terre-Neuve qui lui furent racontées par des voisins, des amis et des membres de sa famille.

Selon une légende, avant qu’il y ait des routes et lorsque la forêt isolait complètement les communautés du monde extérieur, il y avait une femme qui était allée cueillir des baies avec sa petite fille. Elle avait averti sa fille de ne pas se laisser distraire, mais malheureusement, celle-ci s’égara de sa mère, qui ne l’a retrouva jamais. Il y a de la spéculation que la petite fille aurait été prise par des fées. À Terre-Neuve, il y a plein d’histoires de fées, qui sont connues pour voler des enfants, et parfois des adultes. Lorsqu’une personne se fait voler par une fée, elle n’est jamais retrouvée sauf dans des cas rares, et lorsque cela arrive, la personne est changée.

Malgré qu’il y ait plusieurs histoires entourant la Route Ligne, qui est droite comme une ligne tracée avec une règle et qui n’a aucune lumière le soir sauf celle venant de la lune, elle est mieux connue pour des apparitions d’une petite fille pâle et habillée, de façon stéréotypée, en blanc. Selon les descriptions, elle n’avait pas plus de 4 ou 6 ans.Un soir, un homme qui s’appelait Roger retournait chez lui après avoir visité de la famille. Il conduisait sur la Route Ligne. Il faisait noir; même la lune n’était pas pleine et se cachait momentanément derrière des nuages. À cause de cela, il pouvait dire que les seules lumières étaient celles de sa voiture.

Sur la droite, il remarquait une personne à côté de la route ; il l’identifia comme une petite fille. Elle portait une robe blanche et semblait être perdue. Il ne comprenait pas pourquoi une fille si jeune était toute seule dans le noir à une telle heure, donc il décida d’arrêter pour lui offrir de l’assistance.

Roger avait stationné sa voiture environ 15 mètres devant la fille, sur le côté de la route. Il sortit de sa voiture, et lorsqu’il se retourna vers la fille en fermant sa porte, elle n’était plus là. Il  chercha un peu autour, mais effectivement, elle avait disparu; il retourna dans sa voiture.

Conduisant toujours sur la Route Ligne, Roger regarda dans son rétroviseur pour voir s’il y avait d’autres véhicules derrière lui. Il fut pris d’un frisson paralysant ; la petite fille était assise sur le siège en arrière. Elle avait une expression triste sur son visage et brillait légèrement d’une lueur blanche.

Graduellement, elle devenait transparente en disparaissant tranquillement. Stupéfié, Roger sut qu’il venait de rencontrer la petite fille de la Route Ligne.

Partagez!