Des circonstances exceptionnelles forcent Clavette à réinterpréter la loi électorale

Un horaire de cours de ManiWeb est accepté pour confirmer qu’un étudiant étudie à temps plein.

Le Front a appris que la présidence d’élection, Jonathan Clavette, a accepté les candidatures de quelques candidats à certains postes de la Fédération des étudiantes et étudiants du campus universitaire de Moncton (FÉÉCUM) sans avoir en sa possession le document officiel du Registrariat requis pour se présenter à l’élection en raison des récentes tempêtes.

Selon l’article 6.3 de la Loi électorale de la FÉÉCUM, « Tout candidat devra fournir une attestation du Registrariat pour démontrer qu’il détient le statut d’étudiant à temps plein ». Notamment, Olivier Mendy Hussein, Serge Abié Zably et Jacques-Roch Gauvin n’auraient eu qu’à présenter leur carte étudiante. Cette carte ne peut confirmer le statut actuel à temps complet de l’étudiant puisqu’elles ne sont pas délivrées à chaque année. En règle générale, les étudiants obtiennent leur carte en première année et ne la renouvèle pas.

Rejoint par téléphone, le Registrariat de l’Université de Moncton confirme que le délai actuel de traitement d’une demande d’attestation est évalué à trois jours. Au moment où Le Front a contacté le bureau, les demandes qui ont été effectués entre le 11 et le 14 février étaient traitées.

En après-midi, Jonathan Clavette a fait la déclaration suivante par téléphone :

« La loi électorale a été écrite d’une telle façon. J’ai pris le devoir d’interpréter l’article de la loi, qui dans l’esprit et le principe de l’article, est de reconnaître le statut d’étudiant à temps complet. Je me suis dit qu’il y avait d’autres façons de reconnaitre le statut sans devoir passer par le Registrariat », a déclaré Clavette au Front. 

D’ailleurs, la présidence d’élection tient à souligner que la carte étudiante n’est pas le seul document demandé.
« Faut-il mentionner que j’ai accepté des captures d’écran des horaires de cours dans ManiWeb qui me prouve que l’étudiant étudie à temps plein. J’ai aussi accepté des lettres de professeur de département qui me confirment la même chose », renchérit Jonathan Clavette.

Partagez!
Advertisment ad adsense adlogger