Comment réussir un bon « vins et fromages »

vin et fromage

Avec la semaine de relâche qui approche, quoi de mieux qu’un bon vins et fromages afin de se réunir en famille ou bien entre amis pour décompresser des études ardues.

Règles de base

Faites part de votre invitation au moins quelques jours à l’avance et tenez compte de ce que vos invités emportent afin d’éviter les plats en double. Proposez que quelqu’un amène du pain de qualité, des fruits et bien sûr du fromage et du vin. Le jour de l’évènement, dressez une grande table accessible pour tous et assurez-vous d’avoir des ustensiles pour chaque plat, y compris tous les fromages (ceci facilite le roulement et évite d’entremêler les saveurs). Vous pouvez décider de couper des morceaux de fromage à l’avance ou bien simplement les laisser entiers. Si vous décidez de les couper, il existe quand même quelques notions de base à respecter selon la forme afin de rendre les fromages plus attrayants. Si c’est un petit rond, couper des pointes ou des triangles, tandis que pour les fromages rectangulaires, on peut découper en tranches fines ou bien en cubes. Le plus important c’est de bien indiquer les différentes variétés de fromage : coller des morceaux de papier à un cure-dent donne une belle présentation dans tous les cas. Ne sortez jamais vos fromages plus de 45 minutes avant la dégustation, sinon il perd sa forme et un peu de son gras en fondant, altérant son goût.

 

Comment choisir les variétés de fromage

C’est plus simple à dire qu’à faire, mais faites-le en fonction des préférences de vos invités. Selon le degré d’humidité, le salage, le temps d’entreposage, la sorte de lait utilisé et bien plus d’autres facteurs, l’apparence et l’appréciabilité du fromage varient énormément d’une personne à une autre. Par exemple, un fromage vieilli aura un goût plus prononcé qu’un fromage plus frais.

Il faut considérer que ce ne sont pas tous vos invités qui sont des amateurs de fromage, il est donc important d’offrir quelques variétés plus familières comme le cheddar blanc ou bien le marbré. Les variétés les plus couramment appréciées comprennent en général l’Havarti, le brie, le Bergeron, le gouda, le Suisse et bien d’autres encore. Pour les vrais amateurs de fromage, les fromages bleus sont un vrai délice et un incontournable pour un vins et fromages. Pour éviter de les décevoir, optez pour au moins un petit morceau du genre et encouragez vos invités moins aventureux à le déguster.

Vins et bières

Les vins sont depuis longtemps associés au fromage, mais il ne faut surtout pas sous-estimer l’agencement de la bière au fromage. En effet, la plupart des bières ont moins d’acidité que les vins et par conséquent se marient mieux au fromage de cette façon. Toutefois, si vous préférez le vin, on suggère le blanc pour la dégustation en raison du meilleur agencement au niveau des saveurs. Puisque vous n’êtes probablement pas sommelier, il n’est pas fou de demander de l’aide lors de l’achat de vin ou de bière (oui, ça existe des sommeliers de bière), il y a souvent un expert à votre disposition en magasin.

Aspect nutritionnel

Le fromage est riche en calcium, un minéral important pour renforcir les os. Plus de gens consomment du fromage et du yogourt au lieu de boire du lait. Il est donc important pour ces gens de surveiller leur apport en vitamine D, une carence commune en Amérique du Nord, surtout en hiver. Si vous ne consommez pas de lait, de poisson et de jaune d’œuf, c’est peut-être une bonne idée de songer à prendre un supplément. Pour la plupart des adultes canadiens on suggère une dose de 600 UI (unités internationales) et les suppléments, quant à eux, contiennent très souvent 1000 UI (ils ne sont pas réglementés).

Du côté du vin rouge, c’est bien connu qu’il contient des antioxydants qui ont des bienfaits sur la santé. Par contre, on dit que n’importe quel alcool, donc la bière et les spiritueux (dans le genre whisky) aussi, permet de protéger contre les maladies du cœur. Pour en retirer les bénéfices, il est important de ne prendre qu’une à deux consommations par jour et de ne pas sauver ces consommations pour les accumuler la fin de semaine. Bref, selon vos préférences, consommez en modération.

Author Details
Emilie est diététiste présentement à la maîtrise en sciences de la santé. Elle est passionnée de la nutrition et de la cuisine et souhaite transmettre ceci à ces lecteurs. N’ayant pas peur du ridicule et étant parfois sarcastique, ceci ne se traduit pas toujours très bien à l’écrit, mais elle tente tout de même de bien passer le message.
Partagez!