Comment se prépare-t-on au Salon Carrière ?

par Emily Briand

Le Salon Carrière : lancé l’an 2000, il s’agit d’un labyrinthe d’articles promotionnels gratuits, et encore plus intéressants, d’employeurs potentiels. Surtout pour les étudiants finissants, mais aussi avec quelques possibilités pour des étudiants cherchant des emplois à temps partiel ou d’été, le Salon Carrière leur offre l’occasion de rencontrer, environ, une cinquantaine d’employeurs dans un contexte moins formel. Il a lieu deux fois par année, donc vous ne vous inquiété pas si vous n’êtes pas en mesure de venir au stade du CEPS le 26 septembre entre 10h et 16h. L’entrée est gratuite et vous pouvez venir à n’importe quel moment pendant les heures d’ouverture.

Mais comment se préparer? Faut-il se préparer? Pour montrer comment un étudiant peut se préparer, Daniel Grant, le Conseiller en emploi et liaison avec les employeurs du Service de recherche de travail, a présenté la semaine dernière l’atelier : Comment tirer profit du Salon Carrière, CV et entrevue. Vous l’avez manqué? Aucun problème : la présentation aura aussi lieu le 19 et le 21 septembre de 11h30 à 12h30 au local 176 de la Bibliothèque Champlain. Vous n’avez pas besoin de réserver votre place et l’atelier est gratuit.

Pour répondre à la question «faut-il se préparer ?» : oui, c’est une bonne idée de se préparer. Les employeurs potentiels remarquent les étudiants qui s’e sont préparés au Salon et souvent, se souviennent d’eux plus tard.

Lors de l’atelier, M. Grant explique clairement comment bâtir son CV pour mieux attirer l’œil de l’employeur. Par exemple, il explique la différence entre le CV chronologique et le CV par compétences, celui de compétences étant meilleur car il donne à l’employeur la réponse à la question « Est-il capable de  faire le travail? ». Il explique également la différence entre une vraie lettre de motivation et une lettre de présentation.
De plus, il donne des conseils sur comment se préparer autrement au 12e Salon carrière. Il est préférable de s’habiller de façon professionnelle, avec pas trop de couleurs. Parfois les employeurs perçoivent mal les étudiants habillés en jeans. Par contre, souligne M. Grant : « il ne faut pas non plus paraitre trop mal alaise dans ses vêtements. »

C’est une bonne idée d’analyser la liste d’exposants sur le site web pour cibler ceux qui nous intéressent afin d’en apprendre sur l’organisme et préparer une liste de questions pour démontrer son intérêt pour eux. Plus on est préparé, meilleure est l’impression donnée à l’employeur potentiel.

Pendant sa présentation, M. Grant va plus en détail que les informations présentées ci-dessus. De plus, il personnalise l’atelier pour ses participants et enseigne selon leurs besoins. Par exemple, si vous avez beaucoup de questions sur comment se présenter aux kiosques pendant le Salon Carrière, il peut passer plus du temps sur cela. Occupé ou non, ça serait une bonne idée de prendre le temps d’au moins visiter le Salon Carrière; il faut être finissant un jour, et donc il faut penser d’avance à votre carrière. Des exemples de CV et de lettres par domaine d’études, et plus d’information sur le Salon sont disponibles en ligne à http://www.umoncton.ca/saloncarriere/.

Partagez!