CRITIQUE – Au fond, le vrai mirage était l’idée initiale

DM_LeMirageCritique

« Sauvez votre argent et allez plutôt voir La Guerre des étoiles. »

Monotone, insipide et franchement décevant ne peuvent commencer à décrire l’intrigue de ce film. Le Mirage démontre de façon claire, nette et précise qu’il existe malheureusement toujours des réalisateurs qui croient avoir une idée de film géniale, mais qui nous donnent l’impression frappante de n’avoir jamais vu un seul film du même genre. Le scénario de Louis Morissette reflète, avec exactitude choquante, sa performance dans le rôle du protagoniste : médiocre et répété à maintes reprises depuis le début de l’histoire du cinéma.

Résumé

Nous connaissons tous un type comme Patrick Lupien : père de deux enfants, boulot et maison de rêve avec sa conjointe et, bien sûr, entièrement insatisfait de la vie qu’il mène. En revanche, il s’échappe dans de nombreux fantasmes sexuels… avec la meilleure amie de sa conjointe. Avec une pression financière croissante tout au long du récit, Patrick se retrouve de plus en plus tenté par ce qui pourra seulement devenir le ravage de son couple et de sa famille.

Sans haut ni bas, cest nullement plat

On croyait, dès le début, que l’intrigue devait changer de direction, surprendre le public avec une tournure, une péripétie imprévue, une prise de conscience constructive de la part d’un personnage, un argument donnant une seule bonne raison pour justifier le billet d’entrée… Hélas, comme la tentative de genre comique de ce film, l’expérience fut fort décevante.

Mais où donc est partie votre imagination, réalisateurs?

C’est un secret périmé; la répétition et la désuétude de thèmes comme celui de ce film sont pratiquement devenues une crise artistique dans le monde du cinéma contemporain. Combien peuvent dire qu’ils ont été voir de multiples comédies romantiques et qu’aucune parmi eux n’avait une intrigue semblable? Chance à celui qui en tombe sur un ne comportant pas d’humour lâche se référant qu’au sexe et à l’argent.

Hyperbole mais réussi quand même à manquer de réalisme

Ce qui fâche le plus de ce film est le mode de vie en fonction de l’emploi de Patrick. Même dans un contexte de comédie, le fait que le propriétaire d’un magasin de vente sportive vive dans une maison non seulement spacieuse et neuve, mais aussi équipée d’une piscine creusée, en plus d’avoir un projet de propriété de chalet en progrès, est absolument absurde. Pour en rajouter, la conjointe de Patrick, qui reste à la maison dû à un épuisement professionnel, ne semble pas se concerner du revenu de son conjoint en fonction des constantes rénovations, améliorations et expansions de leurs biens immobiliers. Oui, on adresse la situation financière de Patrick dès le début du film, mais on doit quand même remarquer l’ignorance frustrante et irréaliste des personnages.

Sauvez votre argent et allez plutôt voir La Guerre des étoiles.

Partagez!