CRITIQUE: Paul à Québec

Présenté au Ciné-campus le jeudi 4 mars, Paul à Québec s’inspire de la bande dessinée de Michel Rabagliati.

Souvent, le cinéma expose seulement deux côtés de la vie familiale: les grandes querelles et les moments paisibles. Pourtant, aussi vraisemblables que ces représentations peuvent l’être, elles peuvent parfois négliger certains aspects essentiels : les marges vécues entre les bons et les mauvais jours qui complètent le corps d’une famille. Une œuvre de François Bouvier, Paul à Québec, bien qu’il ne soit pas le meilleur film familial, illustre avec une grande sensibilité artistique ces marges si rarement capturées.

Résumé

Accompagnant sa conjointe Julie et leur jeune fille, Paul, illustrateur inédit, assiste aux réunions annuelles de la famille de sa conjointe, se retrouvant impliqué au sein d’une parenté auquel il vient à peine de connaître. Quand même, la vie calme et paisible des Beaulieu à St-Nicolas en est une qui semble le satisfaire. On découvre alors que Roland, le père de Julie, est pris d’un cancer dont il cachait de sa famille, à titre de vouloir leur épargner cette douleur. C’est ensemble que les Beaulieu se prendront la main pour vivre les tumultes qu’accompagnent le déclin de cet être cher.

En BD ou sur l’écran, cest de lart

Adapté de la bande dessinée du même nom par Michel Rabagliati, ce film est une véritable oeuvre d’art, visuellement et poétiquement. L’incorporation des bandes dessinées, partiellement animées dans certaines scènes, donne une saveur de limpidité à l’intrigue, allégeant le lourd fardeau du décès. Cela rappelle au public que cette phase, triste et éprouvante qu’elle le soit, est tout simplement une étape par laquelle tous doivent passer lors d’une vie.

Chez lartiste

Un aspect qui fut particulièrement remarquable était comment et d’où Paul tirait l’inspiration et les idées pour ses bandes dessinées. On oserait croire que les épreuves qu’imposent la maladie d’un proche inciteraient des œuvres tristes et moroses, mais tout au contraire; les dessins de Paul, simples et visuellement sympathiques, rappellent une simplicité pure de la vie et de toutes ses composantes. Curieusement, malgré lui, Paul semble manifester un plus grand désir de partager ses œuvres suite au passage difficile de sa famille. Le cœur d’un artiste n’est-il pas une réponse sans énigme?

Une histoire simple mais vraisemblable, Paul à Québec est une œuvre émouvante avec tout le talent sur scène pour le rendre divertissant à tous les publics.

Partagez!