De passage au 63, un étudiant trouve un bout de plastique dans son shawarma

Félix Robichaud a trouvé un morceau de plastique sur le shawarma qu’il a commandé au 63. Photo : Gracieuseté

Félix Robichaud a eu une mauvaise surprise à l’heure du souper, jeudi soir. De passage au Resto-lounge Le 63 de l’Université de Moncton, il décide de commander un shawarma, un repas qu’il aime bien croustillant sur le grill. À sa grande surprise, son sandwich était plus croquant qu’à l’habitude… puisqu’un morceau de plastique s’y retrouvait.

« Après quelques bouchées, j’étais rendu à peu près à la moitié de mon shawarma et j’ai senti quelque chose de dur dans ma bouche. »

Il a alors décidé de retirer le morceau en question et a alors constaté qu’un bout de plastique avait intégré son repas. Félix Robichaud a décidé d’aller voir les employés pour leur faire part de la situation. Il a obtenu quelques détails concernant l’origine de l’ingrédient intrusif.

« Ce qui se serait passé, c’est que l’un des contenants en plastique qui contenait la laitue a cassé. J’ai dit ça au gars, puis il a dit qu’ils ont remarqué ça hier (mercredi) soir mais qu’ils avaient décidé de ne pas investiguer. », raconte M. Robichaud.

Selon les employés, c’est après avoir pris connaissance de la situation de Félix Robichaud que l’équipe du 63 aurait pris la décision de remplacer le contenant de laitue en question afin d’éviter d’autres accidents du genre.

Les employés ont alors offert à M. Robichaud un chèque-cadeau de la valeur du shawarma, soit 11,21 $. Selon le client insatisfait, ce n’est pas suffisant considérant la réponse qu’il a reçue des employés qui étaient sur place.

« Je trouve que quand ils disent qu’ils ont décidé de ne rien faire à propos de cette situation-là, moi je ne trouve pas ça vraiment acceptable puis que l’Université devrait être plus stricte envers ça », a affirmé Félix Robichaud.

En guise d’excuses, Félix Robichaud a reçu un chèque cadeau de la valeur d’un shawarma. Photo : Anthony Azard, CKUM

L’étudiant de deuxième année affirme qu’il n’a pas l’intention de retourner manger au Resto-lounge Le 63, même s’il a reçu ce chèque-cadeau.

« Nous prenons cette situation très au sérieux »

L’Université de Moncton a réagi à la nouvelle dans un courriel envoyé à l’équipe du Front. Sans toutefois donner de plus amples détails, elle explique les circonstances de la situation.

« Cet incident malheureux s’est produit en raison d’un bris d’équipement, qui a depuis été réparé. Soyez assurés que nous prenons cette situation très au sérieux. », a écrit le Service des communications de l’Université de Moncton.

Alors qu’au départ, la possibilité d’une pièce de verre s’est retrouvée dans le plat de M. Robichaud, l’Université de Moncton a vérifié la nature du contenant et confirme à l’équipe de l’information que le contenant était en plastique.

« Nous avons à cœur l’expérience de nos clientes et clients et sommes désolés de celle vécue par M. Robichaud. », conclut le Service par courriel.

À propos
Journaliste CKUM
Anthony Azard est journaliste pour la radio communautaire CKUM. Récipiendaire du prix Méridia pour sa couverture des sports universitaires en 2018, il est en deuxième année du programme d’Information-communication. Il anime Le Point, couvre l’actualité du sud-est et de la province pour l’ARCANB. Il a aussi été collaborateur occasionnel à l’émission « La Route des 20 » sur les ondes d’ICI Radio-Canada Première.
Partagez!