Denis Ross sera recruteur pour les Aigles Bleues

Denis Ross, entraîneur-chef des Aigles Bleues, quittera son poste pour se concentrer sur le recrutement de l‘équipe dès la saison prochaine.
Photo : Normand Léger

Après 11 ans au poste d’entraîneur-chef de l’équipe féminine de hockey de l’Université de Moncton, Denis Ross a terminé son dernier mandat cette année, mais ne se voit pas quitter l’organisation des Aigles tout de suite.

Les Aigles Bleues, c’est une grosse famille. Pour l’entraîneur-chef Denis Ross, c’est dur de quitter sa famille.

Il n’est pas prêt à prendre sa retraite du hockey universitaire, c’est pourquoi il aidera au recrutement de l’équipe dès la saison prochaine.

Ce n’est pas par manque de plaisir ou d’énergie, c’est une page qui se tourne après de belles choses accomplies, explique M. Ross.

« J’aurais pu continuer encore un autre quatre ans, même probablement 10 ans »

-Denis Ross, entraîneur-chef des Aigles Bleues

Quatre objectifs fixés, et réalisés

« Être compétitif, être connu, avoir de bonnes facilités et former un groupe d’anciennes », c’est le mandat que s’était donné M. Ross à ses débuts avec les Aigles. Il dit être très satisfait de lui-même et pense avoir su le remplir. Denis Ross dit qu’il s’est fixé ces objectifs sans même se rendre compte que c’était exactement ce dont l’organisation avait besoin à l’époque.

À chaque saison depuis 11 ans, les Aigles Bleues ont terminé leur parcours au moins en demi-finale. « On a toujours été une équipe que les autres aimaient battre », ajoute M. Ross, ce qui prouve que la qualité de l’équipe est restée constante et d’un bon niveau.

Il n’y a que deux écoles francophones qui offrent le programme de hockey féminin universitaire, soit Moncton et Montréal, selon M. Ross.

Toujours selon lui, au départ, les autres provinces n’étaient même pas au courant de l’existence des Aigles Bleues. Avec leurs belles performances des dernières années, M. Ross affirme recevoir des appels et des courriels de partout, entre autres des provinces de l’ouest.

Les bonnes facilités, ça englobe tout ce qui tourne autour du jeu. On parle du vestiaire, de l’esprit d’équipe, de l’encadrement de ses filles. Il se dit satisfait de l’ambiance qu’il a su établir. Son expérience lui a appris que c’est primordial d’avoir une belle chimie entre les joueuses pour obtenir des résultats.

Le nouvel entraîneur-chef n’a toujours pas été choisi, mais il y a quelques noms qui ressortent du lot, ce qui met M. Ross en confiance. Les Aigles resteront entre de bonnes mains et ont beaucoup de potentiel dans les années à venir.

Il faut rappeler que l’équipe de la saison 2017-2018 était constituée en grande majorité de recrues, les joueuses seront donc plus expérimentées et préparées pour la saison prochaine.

Partagez!