Des logements hors ou sur campus, un choix de taille!

LogementSurLaMcLaughlin

Logement sur la McLaughlin. Photo contribution : Cheïdra Zamouangana.

 

Des logements hors ou sur campus, un choix de taille!

 

Avez-vous déjà pensé à vivre hors campus, mais à rester dans le système de logement universitaire ? Eh bien, c’est bel et bien possible. Il existe en fait des hébergements tout près de l’Université, or sur les rues Morton et McLaughlin.

Les habitations sur et hors campus comprennent de nombreux avantages, comme il y a également des inconvénients à ces deux styles d’arrangement. Voici les détails pertinents que vous devez savoir pour faire votre choix.

 

Les logements « à proximité du campus » seraient-ils avantageux ?

Pour celles et ceux qui ne le savent pas, il existe des gens dédiés à aider les étudiants à se trouver un endroit où vivre. Comme l’explique la responsable du Service de logement de l’Université de Moncton, Caroline Corazza : « Mon rôle est de fournir des logements sur campus et à proximité pour les étudiants de l’Université de Moncton avec un environnement propice aux études », explique-t-elle.

Elle nous renseigne également sur les avantages à vivre sur le site de l’Université ou à proximité de l’Université. Hormis l’électricité, le chauffage et l’internet fournis, les hébergements universitaires offrent également une navette pour faire l’épicerie et une buanderie sur place.

« Les premières années cherchent plus à être sur le campus », ajoute Caroline. Cela permet en effet à ces derniers de bien se familiariser avec l’environnement universitaire, par exemple, en étant près de la librairie ou à proximité des facultés.

Pour leur part, les logements hors campus se retrouvent à environ cinq minutes de marche de l’Université de Moncton, ce qui n’est pas si contrariant. Ils permettent également un éloignement de l’établissement postsecondaire pour les gens qui sont « écœurés » d’être toujours à l’université.

« Il est bien vrai que dans les logements hors campus, tu as plus d’espace, de liberté, d’intimité » confie Elene Toukam, une étudiante en Travail Social à l’Université de Moncton et locataire dans l’un des appartements de la résidence sur la rue McLaughlin.

Sans compter qu’il y a un avantage concernant les prix qui diffèrent énormément de celui des résidences sur le campus. C’est en effet ce que soulignait Elene Toukam : « Mais j’ajouterai que mon logement est le moins cher de tous, bien que le coût de l’Internet ne soit pas inclus. »

En réalité, vivre à l’extérieur du campus pour certains étudiants serait un moyen d’avoir une sensation d’être indépendant et « adulte ». Cette impression pourrait aboutir à acquérir un sens de responsabilité.

Toutefois, il existe également des inconvénients à résider hors campus. Il s’agit par exemple du déplacement et la distance qui existe entre le logement et les facultés.

À cela s’ajoutent l’acclimatation et l’intégration qui diffèrent un peu de celles des logements sur le campus.

Pendant l’hiver, vivre hors campus pourrait être pénible pour certains étudiants également, particulièrement pour ceux qui ne possèdent pas de moyen de transport à leur disposition. Le froid et les vents hivernaux sont ardus pour se déplacer.

 

Pour conclure, tous les logements, qu’ils soient sur le campus ou à proximité du campus, comportent des points positifs et des points négatifs, c’est à vous de choisir celui qui vous convient le mieux !

Partagez!