Des petits gestes pour une grande source de plaisir !

par Josée Gallant et Stephy Rebmann

Pour certaines personnes, ça représente une perte de temps. Pour d’autres, c’est essentiel. C’est comme la préparation d’un gâteau. On ne peut pas le faire sans avoir tous les ingrédients.

Même s’il est vrai qu’ils suivent souvent le même schéma, il n’y a pas de règle en matière de préliminaires. Alors au lieu de se précipiter, inspectez. Pour une fois, il est permis de toucher ! C’est même vivement recommandé. La main joue un rôle important puisqu’elle a le sens de la rencontre, sexuelle ou non. Dans le cadre des préliminaires, elle permet de communiquer avec le corps de l’autre. C’est pour cette raison que chacun doit être à l’écoute de l’autre pour combler ses désirs.

La première partie de l’acte est de se détendre, de débrancher son esprit du quotidien et de s’abandonner à votre partenaire. Les caresses et les baisers sont un bon début. Si toutefois votre partenaire est tendu au début, vous pouvez toujours lui faire un massage sensuel qui va dénouer ses muscles en attisant le désir. Viendra ensuite la stimulation des zones érogènes. Embrassez-la tendrement dans le cou, soufflez-lui derrière le lobe de l’oreille, caressez-lui les seins, les hanches, le creux des reins et savourez le moment présent. Le désir augmentera ensuite avec les caresses manuelles ou buccales sur les parties génitales. Il ne faut cependant pas sous-estimer cette pratique car il a été prouvé que l’homme et la femme n’ont pas les mêmes cycles sexuels. Le cycle d’excitation de l’homme est généralement plus rapide que celui de la femme. C’est pour cette raison qu’en matière de préliminaires, l’homme et la femme ont parfois du mal à s’accorder. L’homme se lasse des trop longs préliminaires, alors que la femme prend un peu plus de temps pour atteindre un certain stade d’excitation. Alors, messieurs, avant de vouloir tremper votre biscuit, assurez vous que le verre est bien rempli. Et si vous demeurez perplexe, ouvrez vos oreilles, et éventuellement votre bouche !

Les préliminaires chez la femme :
Les caresses manuelles sont le préliminaire indispensable au cunnilingus. Mais qu’est-ce que le cunnilingus ? C’est une pratique sexuelle consistant à stimuler le clitoris, la vulve et l’entrée du vagin avec sa bouche. L’étape suivante est donc l’approche des lèvres sur le sexe. Lèvres qui embrassent, caressent, suçotent ; langue qui lèche, caresse, appuie … chaque femme a sa modalité de stimulation préférée. Alors messieurs, soyez attentifs aux réactions de madame et vous découvrirez ses préférences. Le point le plus sensible est sans conteste le clitoris. Douce, active, humide, la langue est considérée comme étant le meilleur stimulant de cette tige. Ce geste, s’il est bien conduit, peut amener à l’orgasme. Il n’est cependant pas évident pour tout le monde. En effet, certains hommes sont parfois réticents à l’idée d’approcher leur visage du le sexe de madame puisque c’est la partie la plus intime chez la femme. Cette répulsion peut provenir de la femme elle-même. L’idée que son partenaire approche son visage sur la partie la plus intime de son corps peut la gêner. Une hygiène parfaite, voire une épilation, est la règle numéro 1 à cette pratique si intime. Quoi qu’il en soit, le plaisir sera au rendez-vous seulement si les deux partenaires sont partants.

Les préliminaires chez l’homme :
La fellation est l’un des grands classiques des préliminaires. Qu’est-ce que la fellation ? C’est une pratique sexuelle qui consiste à stimuler le pénis, et en particulier le gland, à l’aide de la langue, des lèvres et de la bouche. La fellation consiste à reproduire le va-et-vient de la pénétration mais avec la bouche. Mais attention mesdames, misez sur la douceur! Évitez les dents et tout le monde sera content. Les variantes de la fellation sont diverses. Mouvement rapide ou lent, profond ou superficiel, si l’on fait plaisir à l’un, on fait plaisir à l’autre, car chaque homme a aussi ses préférences. Sur le pénis, les endroits avec lesquels nous pouvons jouer sont divers. Le plus réceptif est bien sûr le gland, zone de muqueuse très riche en capteurs de plaisir, en particulier au niveau de la couronne et du frein. Pour multiplier le plaisir, soyez imaginatifs. Il n’y a pas que le gland que l’on peut stimuler, mais on peut aussi jouer avec la verge et caresser les testicules. Et n’oubliez pas messieurs, si votre partenaire ne sait pas s’y prendre, votre cerveau est toujours actif et l’usage de la parole est primordial !

Petit conseil : Pour qu’une fellation soit réussie, il faut surtout ne pas se sentir forcé, car elle sera forcément ratée.

Les préliminaires sont un moment privilégié d’échanges, de complicité, de tendresse et d’affection. C’est l’occasion pour les partenaires de découvrir mutuellement leur corps. L’important n’est pas de considérer les préliminaires comme une étape obligatoire, mais c’est effectivement une source de plaisir à part entière. Les préliminaires sont un ingrédient indispensable à la lubrification du vagin chez les dames, ce qui peut permettre la pénétration. Toutefois, des préliminaires bien menés ne déboucheront pas nécessairement à la pénétration mais à l’orgasme. Et pour éviter la routine et éveiller le désir, vous pouvez toujours faire un détour aux magasins de jouets. Mais ne sortez jamais sans vous protéger.

Partagez!