Des uniformes pour les étudiants de 1ère année en Sciences infirmières

par Shayna-Eve Hébert

Cette année, une nouvelle règle est apparue à la liste règlements du baccalauréat en sciences infirmières: le port d’uniforme bleu marine en milieu clinique est désormais obligatoire pour les étudiants en 1ère année universitaire du baccalauréat.

De plus, il est encouragé pour les étudiants des autres années. 
Les Sciences infirmières, cependant, avaient déjà de nombreux règlements stricts correspondants à leurs uniformes en milieu de stage.

Ceux-ci comportant par exemple, « un uniforme de couleur ou blanc, selon les politiques de la constituante ou de l’agence de soins, propre, fait de tissu opaque et qui permet un lavage quotidien », ou encore « les souliers ou espadrilles doivent: être blancs, propres et silencieux; recouvrir les orteils et les talons; être portés seulement à l’intérieur de l’agence. » selon les règlements du site web de l’Université de Moncton.

Ces règlements ne sont que quelques exemples parmi tant d’autres à suivre en milieu de travail.

De plus, les étudiants racontent qu’ils ne peuvent pas porter de matériaux odorants, tel du parfum, doivent garder leurs ongles courts et sans vernis et doivent garder leur maquillage discret. Ils ne peuvent pas mâcher de gomme, ni avoir de tatouages exposés, en plus d’avoir les cheveux attachés, ainsi que des bijoux discrets seulement.

Andréa Cameron, vice-présidente académique du conseil des sciences infirmières, a accordé quelques minutes de son temps afin de répondre gentiment à quelques questions et rassurer les intérêts.
Mme Cameron avoue aimer le nouveau règlement universitaire.

« Je trouve que l’uniforme aide à mieux présenter, d’une façon visuelle, le professionnalisme que chaque étudiant démontre déjà en pratique. L’uniforme unifie les étudiants de l’École des Sciences Infirmières et nous permet d’être mieux reconnus en milieu hospitalier et communautaire », souligne la vice-présidente.

D’autres étudiants du baccalauréat en première année universitaire ont indiqué, au contraire que les uniformes en milieu de stage sont chers, puis certaines personnes pourraient les avoir achetés dans une couleur différente à celle demandée cette année, soit le bleu.

Ces universitaires étaient quelque peu en désaccord avec la nouvelle décision prise cette année.
Le changement fut apporté cette année avec l’accord lors d’une réunion. Les opinions avaient cependant été demandées, avant la décision, aux membres du conseil des sciences infirmières ainsi qu’aux membres personnel étudiant de cette faculté. Le comité local d’expérience clinique avait avant tout apporté la suggestion à la faculté de l’université.

Malgré les opinions non unifiées, la réponse finale laisse croire que plusieurs personnes penchaient plus vers l’accord de ce nouveau règlement, même si après quelques recherches, les uniformes se retrouvent tous à un coût quand même élevé, quand de plus, ces étudiants doivent se procurer des matériaux, tels un stéthoscope et une paire de ciseaux qu’ils doivent garder dans la poche de leurs uniformes.

Partagez!