Éditorial : Bonne fête à toi…

par Danielle Bilodeau, rédactrice en chef

Votre journal étudiant célèbre cette année sa 35e année d’existence conjointement avec le 50e anniversaire de l’Université de Moncton. Il s’agit d’une étape importante pour Le Front qui est le seul journal étudiant universitaire francophone au Canada Atlantique (les détails sur l’histoire du Front sont en page 3). Je ne m’éterniserai pas sur la curieuse importance qu’on attribue à un chiffre comme 35 ou 50 plutôt que 34 ou 51, mais cet anniversaire nous donne tout de même l’opportunité de prendre le temps d’observer le rôle de notre journal étudiant.

Nous savons très bien que ce ne sont pas tous les étudiants qui lisent Le Front; le Vox Pop en page 3 témoigne bien de cela. Par contre, ceux qui nous lisent sont généralement des lecteurs fidèles qui se procurent fièrement une nouvelle édition chaque mercredi matin pour lire les articles de la semaine pendant leurs cours. De la part de tous les gens impliqués avec Le Front, j’aimerais vous remercier pour votre intérêt et votre lecture. Il n’y a rien de plus motivant pour un travail que de savoir qu’il est apprécié par les gens qu’on connait et qu’on ne connait pas.

Ce temps d’anniversaire nous permet aussi de penser à l’importance du journal des étudiants de l’Université de Moncton. Complètement indépendant de l’administration universitaire et des conseils étudiants de toutes sortes, Le Front peut, lorsque l’opportunité se présente, exposer de très gros dossiers. Parfois, nous sommes même le premier média au Nouveau-Brunswick à publier une histoire. On peut prendre en exemple le cas de Jeff Gallant et ses conflits avec les étudiants (5 octobre 2011), ainsi que le tout nouveau dossier des signatures forgées au conseil des Arts (30 janvier 2013). Notre indépendance nous permet aussi de mettre de la lumière sur des situations délicates telles que la concentration des médias en Acadie (21 novembre 2012).

Certes, on peut dire qu’il est dommage que les meilleures nouvelles du journal étudiant soient des nouvelles négatives. Par contre, il est du mandat du Front d’exposer ces situations afin que tous les étudiants puissent en être informés. Ce qui se déroule à l’Université est de l’intérêt à tous; d’où l’importance d’avoir des journalistes audacieux qui sont prêts à poser les questions difficiles.

Si vous pouviez faire un cadeau pour Le Front en son anniversaire, ça serait d’en parler à vos amis et vos connaissances. Soyez fiers d’avoir votre copie avec vous en classe et envoyez des courriels aux journalistes lorsque vous aimez leur article ou lorsque vous avez des commentaires constructifs à partager.

Partagez!
Advertisment ad adsense adlogger