Éditorial : Dehors Movembre

par Marc André LaPlante, rédacteur en chef

Un homme, c’est viril. Les hommes ont parfois de la difficulté à parler de leurs problèmes de santé. D’année en année, le mouvement Movember prend de plus en plus de place, et permet à la santé masculine de prendre une plus grande place dans les conversations de tous les jours.

L’idée est franchement excellente, c’est un moyen absolument ridicule d’amasser des fonds pour une excellente cause. Et cette année, il semble que le côté collecte de fonds prend beaucoup d’ampleur, si l’on compare aux concours de poussage de moustache auxquels nous avons pu assister par le passé.

Les dames devront donc être patientes si leurs amoureux ont la lèvre supérieure un peu trop garnie à leur goût. La cause est bonne, et ça en vaut absolument la peine. Cependant, il est important de se souvenir et de toujours garder en tête la raison derrière Movember. Continuons de parler de santé masculine, et de l’importante cause que nous défendons avec le mouvement Movember.

Ceci étant dit, alors qu’on nous demande des dons pour des dizaines de causes à tous les mois, Movember permet aux hommes de défendre une excellente cause sans avoir à sacrifier son portefeuille. Tout ce qui est nécessaire, c’est être prêt à mettre de côté sa fierté pour un mois.

Et le message ?
Les indignés d’un peu partout au Canada se retrouvent toujours au centre de l’attention médiatique. Récemment, une femme de 23 ans a été retrouvée morte au campement d’Occupons Vancouver.

La jeune femme est décédée d’une overdose de cocaïne et d’héroïne. Il semble également qu’elle était morte depuis plusieurs heures avant d’être retrouvée sur le site.

Du côté de la Nouvelle-Écosse, les indignés ont été expulsés du site qui abritait leurs campements. Les images des policiers menottant violemment des manifestants ont fait le tour du pays depuis leur annonce.

Alors que l’hiver approche à grand pas, les indignés semblent être sur du temps emprunté. Les villes refusent successivement de les laisser construire des installations en bois, qui leur permettraient de se garder au chaud tout au long de l’hiver.

Ce qui est le plus dommage dans toute cette histoire, c’est que l’on ne parle plus du message que veulent dégager les indignés. Il est dommage que ces quelques histoires prennent plus de place que les causes que veulent défendre ces personnes, qui mettent beaucoup de côté pour défendre des idéaux dans lesquels ils croient profondément.

Partagez!