Éditorial : On fête, on fête encore, et on fête à nouveau

par Danielle Bilodeau, rédactrice en chef

« Main Event », ouverture du Coude, Party Retrouvailles, et bientôt Party Bourse, Party Transatlantique et Soirée Casino. Des occasions pour faire la fête, on n’en manque certainement pas! Les activités de la Rentrée ont bien profité de l’enthousiasme et du temps libre des étudiants qui viennent tout juste d’entreprendre le semestre. Est-ce qu’on aura toujours le temps de fêter aussi fortement les autres évènements qui approchent? Ça reste à voir, mais nous savons très bien qu’il peut être assez difficile de résister à l’attrait de ces célébrations qui nous permettent d’oublier temporairement le stress des études.

Et pourquoi pas? C’est très important de pouvoir mettre de côté notre anxiété par rapport aux cours, au travail, ou à la vie tout simplement. Le truc, même si c’est abondamment plus facile à dire qu’à faire, c’est de ne pas oublier nos responsabilités le lendemain, peu importe l’état dans lequel nous nous retrouvons. C’est une réalité que certains apprendront rapidement et réussiront à appliquer dans leur vie professionnelle plus tard, mais pour d’autres, c’est une leçon qui s’apprend à chaque fête et qui s’oublie aussitôt la prochaine.

Sur une note plus négative…
… et sur un sujet très différent. Si vous n’avez pas de véhicule, et même si vous en avez un, vous avez certainement remarqué que les autobus de Codiac Transpo ne sont plus en marche depuis un bon moment. Vous avez aussi probablement entendu que le service d’autobus Acadian fermera ses portes bientôt. Pour ceux d’entre nous qui n’ont pas de véhicule, il sera rapidement très difficile de se déplacer sur de courtes et de longues distances sans débourser des sommes impressionnantes.

Il existe quand même certaines options pour ceux qui doivent voyager dans la ville de Moncton. Tout d’abord, il est toujours possible de marcher lorsqu’il fait beau. Par contre, avec le temps froid qui approche à grands pas, ce sera bientôt moins pratique comme solution. Le covoiturage est une autre possibilité attirante, pourvu que vos amis aient des véhicules et aillent aux mêmes endroits que vous. Bien sur, si vous avez l’âge et les moyens, vous pouvez toujours louer un véhicule pour quelques jours et vous rendre à peu près n’importe où.

Il existe aussi une autre solution qui permet à ceux sans véhicule de se déplacer à l’extérieur de la région, et à ceux avec véhicule de payer leur essence plus facilement. Le site web de « Maritime Rideshare » affiche les voyages qui s’effectuent prochainement au travers des maritimes et dans lesquels les conducteurs ont des sièges vides qu’ils voudraient combler avec des voyageurs comme vous.

Par exemple, une personne X qui part de Moncton ce vendredi pour se rendre à Halifax et qui a 3 sièges vides dans son véhicule peut afficher son trajet sur le site. S’il demande 20 $ par passager, il pourrait accumuler 60 $ pendant ce voyage. Il est également possible pour les gens qui se cherchent un transport d’afficher leur point de départ, leur destination, et le montant qu’ils sont prêts à offrir pour ce service.

Tous les détails sont au maritimerideshare.com et je vous encourage d’aller visiter cette ressource. C’est une solution plus écologie et considérablement moins dispendieuse que la location d’un véhicule ou le transport en autobus, lorsqu’il est disponible, bien sûr.

Partagez!