El festival del cine: une expérience culturelle

Outre le fait qu’elle soit la seule université francophone du Nouveau-Brunswick, l’Université de Moncton comporte une authenticité culturelle qui se diversifie bien plus qu’une minorité linguistique. Ouvert non seulement aux étudiants, mais aussi à la communauté de la ville de Moncton, El festival del cine est l’un des grands événements annuels qui approfondit le multiculturalisme de la population.

Un événement ponctuel

Ayant comme objectif d’ouvrir la foule à la culture hispanique, El festival del cine se traduit comme étant « le festival du cinéma » de l’espagnol. Cynthia Potvin, professeure d’espagnol de l’Université de Moncton, se charge de l’organisation annuelle de l’événement depuis 2012. Initialement jumelé avec Pragda, une compagnie distributrice de films espagnols, El festival del cine recevait cinq films à diffuser au public :

DM_festival del cine

Affiche promotionnelle du Festival del cine. Image contribution

« (…) Les trois premières éditions, on travaillait de cette façon. Maintenant, lors de la quatrième, on s’est lancé un peu par nous-mêmes. Je travaille avec Émilie Pelletier (responsable des communications du festival) sur la recherche des films, la communication avec les distributeurs… Une fois que le contact est fait, on voit le film puis on décide si c’est un bon film ou non, s’il a un contenu social, linguistique, historique ou culturel… Un film qui va nous faire apprendre quelque chose », dit Potvin.

Elle explique que ceci est dû à la faible valeur actuelle du dollar canadien. Pourtant, elle soulève que ceci lui a permis de découvrir d’autres ressources et d’autres films, notamment des distributeurs canadiens et des États-Unis. C’est donc à l’aide des nouveaux distributeurs que les huit films espagnols ont été présentés lors de la quatrième édition du festival.

La culture par le cinéma

Il existe de nombreux moyens pour s’ouvrir à une autre culture, mais celle qu’a inspiré Potvin à créer El festival del cine a été, évidemment, le cinéma:

« Je trouve que c’est un bon médium pour l’apprentissage, puis on ne l’exploite pas assez. De mon côté, j’ai la chance de l’utiliser en faisant un festival. Pour t’approprier d’une langue, tu peux apprendre sur sa culture, sur sa société, sur son histoire… Donc on touche vraiment à tous les aspects avec un film. On peut vraiment aller dans un large éventail de thèmes », exprime-t-elle.

Elle soulève aussi l’opportunité académique de ses étudiants en espagnol lors du festival, disant que chaque film lui permet d’ouvrir une discussion et de poser des questions pertinentes à ses étudiants.

Lobjectif culturel

L’événement est possible grâce à une équipe entièrement bénévole, comprenant des étudiants en traduction pour traduire les synopsis des films, ainsi que d’anciens étudiants de l’Université de Moncton. Certains prennent part au projet depuis la première édition et participent toujours aujourd’hui. Potvin précise aussi que tous les profits de la billetterie sont utilisés pour financer le festival, en majorité pour payer les droits d’auteurs des films. Elle exprime aussi que l’objectif est, avant tout profit, de faire connaître la culture espagnole au public:

« Notre philosophie est d’essayer d’avoir le prix le plus bas pour que ce ne soit pas une contrainte pour que les gens viennent voir les films. (…) L’objectif premier est de donner accès à un savoir de connaissances via un médium actuel, qui se trouve à être le cinéma, et qui plaît à tout le monde », explique la professeure.

Au cours du festival, quatre films ont été présentés gratuitement à tous, alors que les 4 autres ont été à 7$ régulier et 3$ étudiant.

Avec une mission culturelle et académique, El festival del cine demeure un grand contributeur à l’enrichissement du multiculturalisme parmi la population étudiante et aussi dans la communauté de Moncton.

Partagez!