Émilie Landry nous dévoile son Être Social

Émilie Landry lors du lancement de son album le 26 octobre dernier au Bar Le Coude. Photo: Anthony Azard/Le Front

CRITIQUE — Émilie Landry fait partie de la scène musicale néo-brunswickoise depuis 2009. Après des passages dans les évènements musicaux de renoms notamment au Festival International de la chanson de Granby, elle part vers le Québec où elle entamera des études en chant pop et jazz. Après un album avec Émilie et les City Folks, elle décide de se lancer dans une carrière solo.

Émilie Landry, originaire de la ville de Campbellton propose une voix tendre et des tonalités douces. Dans le cadre d’une tournée de spectacle au travers du Nouveau-Brunswick,  elle lance son tout premier album solo devant une quinzaine de personnes au Bar Le Coude de l’Université de Moncton. Par son élégance, Émilie Landry échange un certain charme qui envoute son auditoire alors qu’elle souhaite s’ouvrir à grand déploiement aux diverses émotions et à ses nombreuses histoires de vie, avec élégance.

On s’ouvre à tous les timbres de la voix d’Émilie. Certes, une voix mélodieuse sans contredit. Elle démontre à bras ouvert une universalité les tonalités et les accords mielleux qui font en sorte que les oreilles absorbent son genre musical. La mélodie de son titre Être seule amène vers la nostalgie, nous rappelle les difficultés que l’on peut rencontrer dans une vie célibataire en évoquant notre côté vulnérabilité.

L’album Être social d’Émilie Landry, lancé le 20 octobre dernier sur toutes les plateformes numériques et en magasin. Gracieuseté: Le Grenier Musique

La mise en scène gravite autour d’une histoire entre Émilie et Sam en s’improvisant comédien alors qu’ils assistent à leur première « date ». Les courtes interventions avec le public ne permettaient pas de s’accrocher réellement aux histoires derrière les chansons. Il aurait été préférable de découvrir ces histoires dans une ambiance un peu plus directe avec l’auditoire plutôt que dans le style d’un concert. On se reconnaît déjà dans Émilie Landry, inutile de forcer la mise.  Ce lancement n’apporte rien d’original à l’industrie culturelle acadienne.

Cet album réussi pour une artiste qui devra mûrir. Les titres Être social et Embrasse un miroir que vous saurez apprécier un vendredi soir pour se détendre. Le Grenier Musique a su miser sur un bijou d’une douceur et d’un charme incroyable qui mérite encore beaucoup d’attention, mais il saura s’éveiller et prendre de la valeur dans les prochaines années.

À propos
Pigiste

Anthony Azard est pigiste au journal Le Front. Il entame sa deuxième année du programme d’Information-communication. À CKUM, il co-anime « En direct du nid des Aigles » avec Camille Turbide ainsi que l’émission « Étouffe-toi pas » en compagnie de Jacques-André Lévesque. Depuis 2016, il est aussi collaborateur occasionnel à l’émission « La Route des 20 » sur les ondes d’ICI Radio-Canada Première.

Partagez!
Advertisment ad adsense adlogger