Épaté par la patate

patates

Il existe plusieurs variétés de patates et elles ont toutes des utilités différentes.

 

Le mois de novembre marque le mois de la pomme de terre. Trop souvent, cet aliment a été laissé de côté en étant traité d’aliment qui « fait engraisser ». Quoique la patate ait souvent été classée de féculent, elle demeure quand même un légume ayant une valeur nutritive très intéressante. Les féculents ont aussi leur place dans l’assiette équilibrée, tout dépend de quelle manière ils sont apprêtés.

Portrait de chez-nous

Le plus grand cultivateur de patate demeure, à ce jour, la Chine avec en moyenne 88 millions de tonnes par année. En fait, le Canada ne se trouve même pas dans le top 10 des producteurs de la pomme de terre au monde, mais plutôt au treizième rang. Les provinces de l’Atlantique font partie des plus grands contributeurs au Canada. L’Île-du-Prince-Édouard, notamment, produit, à elle seule, environ 25% de la récolte canadienne.

Valeur nutritionnelle sous-estimée

Les patates cuites au four avec la pelure contiennent deux fois plus de potassium que la banane, un élément important dans la contraction musculaire. Les pommes de terre contiennent aussi beaucoup de fibres qui aident à la régularité de vitamine C (un élément important qui aide l’absorption du fer au niveau de l’organisme) et de thiamine, qui contribue à l’envoi du message nerveux entre les cellules. De plus, une patate entière contient moins de calories (dépendamment de la manière qu’elle est apprêtée) qu’une tasse de riz blanc et est beaucoup plus nutritive.

Utilisations courantes de la patate en cuisine

Qu’elles soient consommées entières ou bien mélangées dans des plats traditionnels, la patate occupe une grande place dans la cuisine à travers le monde. Si l’on pense aux plats traditionnels de chez nous, comme la poutine (acadienne et québécoise), les frites et les croustilles, on en a l’eau à la bouche, mais ce sont des utilisations de la patate qu’il faut consommer en modération. Des plats plus substantiels comme les chaudrées, les soupes, les galettes de poisson et la salade de patates, pour n’en nommer que quelques-uns, constituent une utilisation équilibrée de la patate.

Il existe plusieurs variétés de patates et elles ont toutes des utilités différentes. Pour une excellente patate bouillie, la pomme de terre à la chair blanche et celle à la chair rouge constituent de bonnes options. Pour la meilleure patate pilée qui soit, optez plutôt pour celle à la chair jaune. Enfin, pour des patates frites, les pommes de terre à la chair rouge sont les meilleures.

Les patates bleues sont-elles génétiquement modifiées?

Le pigment de la patate bleue est naturel et n’est pas dû à une altération quelconque en laboratoire. Sa coloration est due aux anthocyanines, un antioxydant également retrouvé dans les bleuets et les mûres. Pour l’apprêter, il est mieux de la bouillir avec la pelure ou la cuire au four pour contenir ses nutriments. Étant plus riche en antioxydants, elle se conserve plus longtemps.

En sachant que la patate est aussi nutritive, espérons qu’elle sera plus souvent au rendez-vous dans vos assiettes. Cela dit, allez-y en modération avec les accompagnements plus fréquents de la patate; le beurre ou la margarine, la crème sûre et les sauces d’accompagnement à base de crème. Le meilleur moyen de savourer les pommes de terre, c’est de varier les recettes et de ne pas s’en tenir à ce que l’on connaît.

Author Details
Emilie est diététiste présentement à la maîtrise en sciences de la santé. Elle est passionnée de la nutrition et de la cuisine et souhaite transmettre ceci à ces lecteurs. N’ayant pas peur du ridicule et étant parfois sarcastique, ceci ne se traduit pas toujours très bien à l’écrit, mais elle tente tout de même de bien passer le message.
Partagez!