Étudier avec son type d’apprentissage

Chronique étudiante avec Colombe Mazerolle.

Il existe plusieurs façons plus divertissantes d’étudier. Un des aspects les plus importants pour éviter l’ennui total en révisant ses notes est de s’assurer d’utiliser une méthode qui convient à son style d’apprentissage. Bien que relire ses notes peut être utile pour certaines personnes, cette méthode classique ne fonctionne pas pour tout le monde. Voici quelques méthodes qui peuvent rendre l’étude un peu plus plaisante.

Pour les personnes dotées d’une mémoire visuelle

cm_chretu_etudieravecsontypedapprentissage02_4oct

Un exemple d’une « mind map ». Photo contribution : Colombe Mazerolle.

Pour les gens qui mettent inconsciemment plus d’importance sur leur sens de la vue, il est un peu plus facile d’étudier en relisant les notes. Cependant, il y a aussi plusieurs autres méthodes qui fonctionnent très bien et sont un peu plus amusantes. Premièrement, il y a les « mind maps » où l’étudiant dessine une structure de ses notes. Comparativement à la lecture de notes, ces schémas sont très utiles pour les personnes dites « visuelles » puisqu’ils aident à visualiser les concepts plus en détails et en sections distinctes.

Ce genre d’illustrations peut aussi être utile pour démontrer les similarités et les liens entre différents concepts puisqu’ils peuvent être littéralement liés de façon visuelle. Il est très facile de faire des « mind maps » : il suffit de commencer avec un thème au centre et ensuite de créer les branches des concepts qui s’y rattachent. Il peut y avoir plusieurs niveaux de branches aussi, dépendant du sujet.

cm_chretu_etudieravecsontypedapprentissage01_4oct

Un exemple de code de couleur simple. Photo contribution : Colombe Mazerolle.

Une autre bonne méthode pour les personnes de type visuel est d’utiliser des codes de couleurs. Il ne faut pas nécessairement utiliser une quinzaine de couleurs différentes ou avoir des règles prédéterminées. Bien que ces méthodes sont plus rigoureuses et peuvent être utiles, un système simple suffit pour améliorer l’étude. Par exemple, si vous faites des fiches de révision, vous pouvez alterner entre deux couleurs différentes pour souligner les réponses. Ce genre d’organisation peut aider à retenir l’information puisque les gens visuels auront plus de facilité à se rappeler du contenu d’après la couleur si elle diffère un peu à travers le texte. Peu importe la méthode d’étude, comme relire les notes, faire des cartes index ou faire des résumés de chapitre, donner un peu de couleur peut aider avec la rétention d’informations.

Finalement, une dernière technique qui peut être plus divertissante est de simplement réécrire les notes, mais en les organisant de façon plus dynamique. Par exemple, ajouter des couleurs, mettre les informations importantes sur des notes collantes et faire des schémas. Cependant, cette méthode prend un peu plus de temps que les autres.

Pour les personnes dotées d’une mémoire auditive

Pour les gens qui aiment mieux apprendre de façon auditive, une des meilleures façons d’étudier est d’enregistrer la lecture à voix haute de ses notes et de les réécouter par la suite. Cette méthode permet de repasser vos notes plus rapidement, et vous donne aussi des mini-versions de vos cours.

Une autre stratégie qui peut être utilisée est d’expliquer les concepts. Par exemple, demander à un ami de s’assoir et d’écouter ce que vous avez à dire sur le sujet, ou même monter un mini cours sur le thème. De plus, cette technique permet de vérifier si le concept a bien été compris. Si celui-ci n’a pas bien été assimilé par l’étudiant, la personne qui écoute aura probablement de la difficulté à comprendre.

Il est aussi possible quelquefois d’enregistrer vos cours. Il est cependant nécessaire de demander la permission au professeur avant d’enregistrer quoi que ce soit.

Finalement, une autre manière très simple d’étudier de façon auditive est de se questionner à voix haute. Il suffit d’étudier de la même manière qu’à l’habitude, mais de le faire à voix haute pour incorporer un élément auditif. Pour cette technique, il est aussi possible de demander à une autre personne de lire les notes ou de poser les questions.

Pour les personnes dotées d’une mémoire kinesthésique

Pour ce genre d’apprentissage, le mouvement est important. Une manière très simple d’améliorer les sessions d’étude pour les gens du type kinesthésique est d’étudier en pratiquant une activité physique. Pour ce faire, il est possible d’enregistrer ses notes et de les réécouter en marchant, ou bien de demander à un ami de nous questionner sur les concepts pendant un entrainement au gym.

On peut aussi apporter des notes un peu plus portables, comme des cartes index et d’étudier sur le tapis roulant ou sur la

cm_chretu_etudieravecsontypedapprentissage03_4oct

Exemple de jeu-questionnaire. Photo contribution : Colombe Mazerolle.

bicyclette stationnaire.

Une autre stratégie pour les gens de type kinesthésique est de faire de petits mouvements durant les sessions d’étude. Par

exemple, mâcher une gomme, jouer avec un yoyo, écraser une éponge dans sa main, jouer avec une manette de console de jeux déconnectée, etc. Ces mouvements peuvent aider avec la concentration pendant l’étude. Aller marcher ou se lever de temps en temps est aussi une bonne idée pour aider avec la rétention d’informations.

Une autre façon divertissante pouvant être utilisée pour ce type d’apprentissage est d’inventer des jeux pour étudier. Parexemple, faire un jeu-questionnaire et faire 10 sauts à la corde ou 10 push-up quand une mauvaise réponse est donnée, ou faire une course contre la montre qui consiste à résoudre des jeux d’associations et à séparer les différents concepts dans différents endroits pour augmenter le mouvement. Ces dernières options sont aussi très bonnes pour l’étude en groupe!

Partagez!
Advertisment ad adsense adlogger