FÉÉCUM 2017: Quorum ou pas… j’arrive !

Le record de participation aux élections de la FÉÉCUM l’an dernier et le bas taux qui s’est enchaîné les années précédentes laissent les gens dans le questionnement : aurons-nous le quorum cette année ?

Tout d’abord, le quorum est composé de 25% des étudiants inscrits à temps plein à l’Université de Moncton. Il n’a jamais été question d’un vote jugé invalide par un manque de participation accrue dans l’histoire des élections, par contre celle de 2015 a tout juste eu le nécessaire pour être valide. De l’autre côté, c’est en 2016 que la FÉÉCUM a connu son plus haut taux, évalué à 40,97%. Comment analyser les pourcentages fluctuant avec les années ?

Il est clair que plus les élections sont publicisées, plus elles sont médiatisées. Les étudiants ont donc une meilleure compréhension et des connaissances de l’enjeu électoral dont ils auront à voter. Lorsque des sièges sont contestés, ou lorsqu’il y a plusieurs questions référendaires qui touchent directement la population étudiante, ou encore des enjeux importants font la manchette, le taux de participation est à la hausse. Les élections de 2016 en sont le parfait exemple, où l’affaire Nganga et ce que certains étudiants qualifiaient d’un manque d’appui au groupe LGBTQ+ avait fait réagir grandement la population étudiante. Comme la réaction a été grande, la participation semble y avoir été proportionnelle, une façon d’assurer une publicité… mais de la mauvaise façon. Par contre, lorsqu’un poste, voire aucun, est contesté, comme cela a été le cas aux élections de 2015 et de 2012, le taux de participation peine à atteindre le 25%.

Informons-nous suffisamment la population étudiante ? Là est la question. Même au niveau provincial et fédéral, la réalité est la même, le taux de participation demeure bas. La machine se doit d’être forcée davantage pour s’assurer que le quorum soit atteint cette année.

Pour continuer la couverture à l’approche du jour de vote, j’aurai en entrevue le candidat aux affaires exécutives, Alexandre Cédric Doucet, dès 15h en Facebook Live sur la page du journal Le Front.

À propos
Pigiste

Anthony Azard est pigiste au journal Le Front. Il entame sa deuxième année du programme d’Information-communication. À CKUM, il co-anime « En direct du nid des Aigles » avec Camille Turbide ainsi que l’émission « Étouffe-toi pas » en compagnie de Jacques-André Lévesque. Depuis 2016, il est aussi collaborateur occasionnel à l’émission « La Route des 20 » sur les ondes d’ICI Radio-Canada Première.

Partagez!
Advertisment ad adsense adlogger