La FÉÉCUM ne « versera pas un sou » dans la campagne Évolution

Photo : Le Conseil d’administration a voté unanimement contre l’ajout de 25 $ à la cotisation étudiante. Photo Samuel LeGresley

Une augmentation de 25 $ à la cotisation étudiante a été refusée au Conseil d’administration de la Fédération étudiante (FÉÉCUM), le 29 mars. Votée à l’unanimité, la décision portait sur la contribution des étudiants à la campagne Évolution, nouvelle initiative du Développement philanthropique pour réaliser des projets d’amélioration de l’Université.

« Les étudiants contribuent déjà à l’Université », explique Tristian Gaudet, actuel vice-président exécutif de la FÉÉCUM. « Ils donnent déjà leurs pleins frais de scolarité à l’Université, ils ne sont pas dans une situation financière pour en donner plus. »

L’exécutif de la Fédération a beaucoup milité pour la réduction des frais de scolarité cette année, surtout auprès du gouvernement.

Pour le futur président de la FÉÉCUM, l’Université devrait aller chercher ailleurs pour de tels fonds. « La campagne Évolution a surtout pour but d’aller voir les gros donateurs pour des sommes d’argent. »

Les représentants étudiants de toutes les facultés ont voté à l’unanimité pour ne donner « aucun sou » à cette campagne, jugeant qu’ils en donnaient déjà assez par leurs frais de scolarité.

Contribution étudiante : une pratique répandue à l’Université

C’est Linda Schofield, directrice générale du développement philanthropique, qui a lancé cette proposition. Elle mentionne que la contribution des étudiants a toujours été proposée aux associations des trois campus, depuis le début de ce genre de campagnes.

Un montant habituel de 25 $ a été lancé comme proposition. L’association étudiante de Shippagan aurait déjà acquiescé à la demande, pour même donner 30 $ par étudiant.

Linda Schofield précise que le choix revient aux étudiants d’où proviennent les fonds. « C’est aux associations de décider comment ils veulent que la décision soit prise. Ils peuvent augmenter la cotisation ou en prendre dans les fonds en réserve. »

Le Front attend encore une réponse de l’association étudiante de Shippagan face à une demande d’entrevue, pour plus de détails sur leur position.

Une « contribution aux générations futures »

La campagne Évolution est la troisième campagne de financement majeure à l’Université de Moncton. L’Université tente d’amasser 50 millions $ pour réaliser plusieurs projets qui « bénéficieront les étudiants futurs ».

Linda Schofield a déjà donné de l’argent à ce genre de campagne lorsqu’elle était étudiante, dans les années 1980. Ces fonds ont plus tard aidé à construire le Centre étudiant.

« Je n’ai pas pu profiter du Centre parce qu’à sa construction je n’étais plus étudiante. Lorsque les étudiants versent des dons, ça bénéficie la génération qui les suit. »

Les fonds de la campagne Évolution iront à 40 % vers des bourses, comme celles offertes lors du Gala para-académique Bleu et Or de ce samedi. L’initiative ira aussi dans la modernisation des installations, dans le Centre de médecine et de précision du N.-B et dans deux projets de « Pôle » sur les études acadiennes et l’environnement.

 

Partagez!
  • La revanche de la Petitcodiac

    Comme ça vous avez vous aussi financé le Centre étudiant, Mme Schofield? Ce même centre étudiant qui n’appartient pas aux étudiant même s’ils ont payé 1,1 million $ pour, right?

    Le même Centre étudiant dont au moins 40% de l’espace sert aujourd’hui pour abriter les services administratifs de l’Université de Moncton, hein?

    N’OUBLIEZ JAMAIS À QUEL POINT L’UNIVERSITÉ DE MONCTON VOUS A SHAFTÉ, ÉTUDIANTS!

    http://imgur.com/a/XO3Pd

    http://imgur.com/a/y1rB8

Advertisment ad adsense adlogger