« Pas payés pour travailler » : la FÉÉCUM réclame des actions du gouvernement

Les étudiantes et étudiants rassemblés devant les bureaux de circonscriptions de Brian Gallant et Roger Melanson. Photo: Samuel LeGresley/Le Front

Une quarantaine d’étudiantes et étudiants  se sont rassemblés devant les bureaux de circonscriptions du premier ministre Brian Gallant et de Roger Melanson ce midi. Ils visent ainsi à lutter contre les stages non rémunérés.

Les jeunes se sont rassemblés au Centre étudiant de l’Université de Moncton en matinée afin d’effectuer tous les préparatifs avant la manifestation. Le président de la Fédération des étudiantes et étudiants du campus universitaire de Moncton (FÉÉCUM), Tristian Gaudet, affirme que malgré les conditions météorologiques difficiles en début de journée, la cause rassemble des gens.

« En bout de ligne, les gens qui vont venir aujourd’hui c’est des vrais, de braver le froid et la pluie pour une cause qui leur tient à cœur. On veut envoyer un message clair au gouvernement que c’est une cause qui tient à coeur les étudiants, on en parle ça fait un bout maintenant. »

– Tristian Gaudet, président de la FÉÉCUM

Tristian Gaudet, président de la Fédération des étudiantes et étudiants du campus universitaire de Moncton, indique que la journée du 10 novembre a bien été choisie pour donner une voix à leur campagne.

« On n’est pas les seuls qui se mobilisent. Au Québec, à Montréal, à Sherbrooke, au Mexique, aux États-Unis, aujourd’hui on se rassemble pour une bonne cause. »

Les ministres ne sont pas présents à leurs bureaux de circonscription, situés au 650 rue Champlain. Comme nous l’a indiqué le gouvernement du Nouveau-Brunswick par courriel, Roger Melanson et Brian Gallant sont présents à l’Assemblée législative à Fredericton.

« On aimerait bien [qu’ils nous entendent]. C’est sûr que jusqu’asteur, le gouvernement n’a pas répondu aux stages non rémunérés, mais on va continuer à pousser pour qu’on ait une réponse claire du gouvernement. Nous on l’a souligné dans les recommandations, [un montant total] qui se chiffre à 5 millions $. »

La communauté était d’ailleurs présente pendant la manifestation. Rosaire L’Italien, ancien leader par intérim du Nouveau Parti Démocratique du Nouveau-Brunswick, s’est adressé à la masse étudiante.

La FÉÉCUM est satisfaite du mouvement des étudiants pour la lutte contre les stages rémunérés et souhaite faire de cette problématique un enjeu en vue des élections provinciales de 2018.

Roger Melanson réplique à la manifestation

À la fin de la manifestation vers 13h00, Roger Melanson envoie une déclaration écrite aux médias indiquant qu’un comité directeur composé de représentants du milieu des affaires, du gouvernement provincial et notamment de la FÉÉCUM, se penche sur la question.

Declaration_RogerMelanson

La FÉÉCUM attendra des réponses d’ici le dépôt du budget du gouvernement provincial en avril 2018.

À propos
Pigiste

Anthony Azard est pigiste au journal Le Front. Il entame sa deuxième année du programme d’Information-communication. À CKUM, il co-anime « En direct du nid des Aigles » avec Camille Turbide ainsi que l’émission « Étouffe-toi pas » en compagnie de Jacques-André Lévesque. Depuis 2016, il est aussi collaborateur occasionnel à l’émission « La Route des 20 » sur les ondes d’ICI Radio-Canada Première.

Partagez!
Advertisment ad adsense adlogger