Festival (506) : une occasion de voir plusieurs artistes locaux à Moncton

Le festival (506) est organisé par Musique Nouveau-Brunswick (MNB), une association pour l’industrie musicale qui permet aux artistes locaux de performer dans leur province natale. MNB est aussi un bon support financier pour les artistes locaux, en offrant souvent des concours de subventions en collaboration avec le gouvernement du Nouveau-Brunsick. Ce festival représente une chance en or pour les artistes de se faire connaître non seulement du public, mais aussi des programmateurs musicaux potentiels.

Le festival aura exceptionnellement lieu à Moncton cette année du 15 au 18 octobre dans différents endroits populaires comme la salle Empress, le Tide and Boar Ballroom, le Plan B et la salle Bernard Leblanc au Centre culturel Aberdeen.

L’évolution du nom pour le festival

Jean Surette, le directeur général de MNB, explique le pourquoi du changement du nom de l’évènement.

« Pour des gens qui sont membres ou des artistes qui connaissent notre travail, ils savent qu’est-ce que MNB veut dire (…). On voulait pousser l’idée que c’est un festival, que ce n’est pas un événement qui est fermé, dans le sens ce n’est pas juste pour l’industrie. »

M. Surette partage que l’année dernière l’équipe avait décidé d’incorporer le mot festival dans leur nom : « on a passé de Semaine MNB à Festival MNB. Mais encore une fois MNB est là. Moi j’ai toujours trouvé que ça veut rien dire pour la plupart des gens ».

Redoublant d’efforts pour essayer de trouver un nom qui irait rejoindre les musiciens autant que le public et l’industrie musicale, MNB demande même l’avis des artistes. C’est le cas de Joey Robin Haché qui avait participé à un panel de discussion : « La raison qu’ils m’ont choisi dans le CA, c’est parce que j’avais une très bonne connaissance en musique francophone (…) et je représentais beaucoup les artistes du sud ».

Jean Surette poursuit : « Donc on a gardé [le mot] festival, pis on s’est dit 506, si t’es au Nouveau-Bunswick pis t’as un téléphone, tu sais ce que ça veut dire pis c’est pas seulement les artistes, donc ça venait rejoindre tout le monde dans la province et aussi ça se dit bien dans les deux langues ». De fait, le festival donne place aux artistes francophones autant qu’aux anglophones.

Un mot de quelques artistes francophones du coin

Environ 75 artistes se sont inscrits cette année pour le festival (506) et une trentaine ont été retenus pour des vitrines, dont Cédric Vieno qui est particulièrement content de performer à Moncton.

« Dans les dernières années j’ai passé pas mal plus de temps à Québec (…) j’pense que j’donne des meilleurs shows c’temps-là [quand je reviens chez nous] parce que j’suis vraiment content d’être là. C’est drôle parce que j’ai une relation particulière avec Moncton, j’ai jamais vraiment habité à Moncton, mais j’y suis comme vraiment souvent ».

Joey Robin Haché, quant à lui, est nominé pour 5 prix dans la catégorie francophone.EL_506_7oct2015

« Je ne m’attendais vraiment pas à ça, 5 nominations… j’ai pas nécessairement été nominé beaucoup pour des prix dans ce que j’ai fait dans ma vie. Si je peux me rappeler d’une dernière fois que j’ai gagné un prix, c’était en 3e année pour un concours de dessin, j’ai gagné un jeu Scrabble t’sais », dit-il.

L’artiste originaire de Nigadoo qui n’avait pas été choisi l’année dernière lors du festival est assez content d’y participer cette année.

« J’écoute beaucoup de musique francophone et ça me permet d’entendre ce qui se passe au côté anglophone, pis y’a vraiment, vraiment des belles choses, faut y assister! ».

Haché explique que le festival représente « le plaisir de juste se retrouver entre musiciens anglophones ou francophones ». Il poursuit en soulignant que « le festival 506 représente très bien cette connexion-là qu’on peut faire avec les Anglais pis les Français pis qu’on puisse travailler ensemble pis fonctionner ensemble ».

Les Hôtesses d’Hilaire sont nominées pour le vidéo de l’année avec le vidéoclip Boule Boule et le chanteur Serge Brideau commente à ce sujet : « Étant donné le nombre astronomique d’argent qu’on a mis dans ce vidéo-là, on est vraiment heureux que ça paie enfin, parce que c’est un vidéo qu’a coûté j’pense 400 000 $ à faire pis c’était pas facile », laisse-t-il entendre. 

La vidéo en question leur aurait coûté en fait 300 $ et aurait été produite par Léandre Bourgeois, le claviériste du band. Le groupe de musique a un lancement d’album prévu le 6 novembre.

« On a hâte de le sortir. J’ose dire que c’est notre meilleur album à date ».

Vote et billets

Il est possible pour le public de voter pour leur artiste préféré parmi une liste de nominés jusqu’au 9 octobre à minuit. Environ 3500 personnes votent annuellement et ce vote du public compte à 25 % dans sélection finale des lauréats.

Le directeur général de MNB souligne que « depuis un certain temps dans l’industrie, les gens ont tendance à moins sortir ou vont choisir les shows qu’ils vont aller voir. Nous ce qu’on espère, c’est que les gens participent ». Les billets sont disponibles à l’avance au www.musiquenb.org ou bien à la porte des événements, dont la plupart sont au coût de 10 $. Des laissez-passer de 30 $ sont aussi disponibles et permettent de voir toutes les vitrines du 16 et 17 octobre, et comprennent 4 salles de spectacles. Le 15 et le 18 octobre sont réservés pour la remise des prix ainsi que des conférences.

Partagez!
Advertisment ad adsense adlogger