George Belliveau reconnu six fois plutôt qu’une

par Véronique Wade Gallien

Plusieurs acadiens et acadiennes ont été reconnus lors de la soirée de remise des prix Musique NB dans le cadre de l’évènement Semaine Musique NB. La soirée gala qui s’est tenue le 16 octobre dernier a contribué à reconnaître une panoplie d’artistes œuvrant sur la scène Néo-Brunswickoise. Pour le lauréat George Belliveau, cette soirée a été haute en surprises et en émotions. Il s’est mérité 6 prix dans différentes catégories soit : Enregistrement francophone, Interprète masculin (Francophone), Auteur compositeur SOCAN (Francophone), Enregistrement Country (Francophone), Vidéo/DVD de l’année avec la pièce « La Grange à GB » et, le dernier mais non le moindre, le Prix du public (Francophone).

Rétrospective d’une carrière
La musique fait partie de son monde ; et son monde, c’est la musique. George est issu d’une famille musicale et pour lui, la musique est ce qu’il y a de plus naturel. Il est le fondateur du groupe bien connu Bois-Joli et en 2000, il a fondé le Studio Belivo. Ce n’est qu’en 2006, après avoir évolué sur la scène musicale avec son groupe, qu’il décide de faire cavalier seul et lance son premier album solo L’amour viendra nous sauver. George espérait que les gens aimeraient et apprécieraient sa musique et son travail, mais il ne pensait pas que cinq années plus tard, il serait autant récompensé après son troisième disque. Le deuxième se nomme Prise 2 et le troisième – celui pour lequel il a été primé – Whisky amer. « Se faire reconnaître de la sorte par ses fans et par ses pairs, c’est tout une surprise, mais ça m’encourage à continuer, » affirme George Belliveau. Il ajoute que cette généreuse reconnaissance a insufflé en lui la confiance et le désir de poursuivre sa carrière musicale. Il tient à remercier les membres de son groupe qui ne lésinent pas sur les efforts : « Ils ont de quoi être fiers eux aussi car ils y mettent beaucoup de leur talent, de leur temps et de leur énergie. » Les membres de son groupe sont : Danny Bourgeois à la batterie, Mike Bourgeois à la guitare, Chris Wheaton à la basse, Dillon Robichaud au banjo et à la mandoline et Mario Robichaud au piano.

Prix importants
Lors de pareilles soirées il arrive qu’un prix fasse plus plaisir à recevoir qu’un autre; George, lui, en a deux. Le prix album francophone de l’année en fait partie, surtout parce que l’industrie musicale foisonne de nouveaux albums. « J’ai énormément de respect pour les artistes qui étaient en nomination et c’est encore plus satisfaisant. » Pour ce qui est du prix du public, George ne s’y attendait pas du tout. « Ça été toute une surprise parce que ce prix est le résultat d’un vote du public, des fans et des pairs ».

Un scoop pour Le Front
Il n’est pas surprenant d’apprendre que George a la tête qui bouillonne de projets. Lorsqu’on lui a demandé où il se voyait dans 5 ans, il a tout de suite répondu : « Cette soirée là m’a beaucoup encouragé. J’aimerais maintenant explorer d’autres projets, un groupe en anglais avec peut-être un autre chanteur avec moi. » Son intention de poursuivre sa carrière comme chanteur est ferme, mais il ouvre la porte à la fondation d’un nouveau groupe : « Je veux continuer ma carrière avec mon nom, mais mon goût de faire de la musique en anglais est omniprésent et j’aimerais bien partager la scène avec d’autres chanteurs. »

Rappelons que Musique Nouveau-Brunswick (MNB) est une association provinciale de l’industrie musicale qui offre un appui au travail des musiciens, gérants et autres intervenants de l’industrie qui voient à la création d’œuvres musicales au Nouveau-Brunswick. La semaine Musique NB contribue à la valorisation de tous les artistes francophones et anglophones de la province.

Partagez!