Hockey féminin : Saison prometteuse pour les Aigles Bleues

par Normand d’Entremont

Les Aigles Bleues ouvrent leur saison régulière à domicile cette fin de semaine et encore une fois, les attentes sont hautes.

Malgré le fait qu’il ait perdu son premier trio au complet, l’entraineur en chef Denis Ross est très fier de son équipe après qu’elle ait remporté la finale du tournoi hors-concours il y a moins de deux semaines.

« Nous avons beaucoup de profondeur cette année », affirme Ross. « Du côté offensif, nous avons un troisième et un quatrième trio beaucoup plus fort que l’année dernière. Nous sommes solides devant les buts et nous avons plus de défenseurs cette année ».

Tel que mentionné ci-dessus, le Bleu et Or devra se fier sur de nouvelles joueuses pour mener l’équipe, ayant perdu le premier trio de l’année dernière consistant de Mariève Provost, la meilleure marqueuse dans l’histoire du SUA, Kristine Labrie, l’ancienne capitaine, et Valérie Boisclair. Ross devra ainsi compter sur les vétéranes de l’équipe pour réussir à surmonter ces pertes.

« Il n’y a aucun doute que ce sont Marie-Michèle Poirier à l’offensive et Geneviève David à la défensive qui seront les leaders de l’équipe, ce sont nos canons », souligne Ross, qui a d’ailleurs vu son poste d’entraineur en chef en devenir un à temps plein cette année après quatre années de service. « De plus, on voit déjà que David (capitaine), Poirier (assistante), Marika Lacroix (assistante) et Janie LeBlanc (assistante) réussissent à rapprocher le groupe dans le vestiaire ».

Si le tournoi hors-concours est une indication, Moncton devrait encore une fois terminer la saison vers le haut du classement. Les Aigles ont marqué 21 buts et en ont alloué seulement 7 durant les trois parties du tournoi, remportant le championnat contre les Tommies de St. Thomas University.

Moncton cherchera à détrôner les X-Women de St. F.-X. University, l’équipe qui a battu les Aigles dans la finale du SUA l’année dernière et qui aura une formation très semblable à celle de 2010-2011.

« St. F.-X. a seulement perdu une joueuse, donc c’est sur qu’elle est encore l’équipe à battre », dit Ross. « Pourtant, nous avons déjà été l’équipe à battre, et nous savons que ça doit se jouer sur la glace. Autant qu’on laisse tout sur la glace, ce sera déjà réussi. Nous visons le championnat du SUA et un voyage à l’Ouest pour le tournoi national, et à ce moment, toutes les équipes ont les mêmes espoirs ».

Les Aigles mettront ces espoirs au défi, samedi, lors de leur premier match de la saison face aux Panthers de University of Prince-Edward-Island à 19 h à l’aréna J.-Louis-Lévesque. Elles accueilleront ensuite les Tommies dimanche à 14 h.

Partagez!