Hockey féminin : Une fin de saison décevante pour le Bleu et Or

par Normand d’Entremont

Après avoir commencé avec une fiche de 16-2-1, l’équipe de hockey féminine de l’Université de Moncton a terminé sa saison avec 6 défaites en 7 matchs, incluant une défaite aux championnats du Sport universitaire atlantique qui l’a éliminé du tournoi.

Quoiqu’elles étaient classées deuxième pour le tournoi, les Aigles Bleues ont perdu face aux Mounties de Mount Allison University qui avaient déjà une défaite en prolongation, ce qui a annulé leurs chances d’accéder à la finale du SUA.

Toutefois, l’entraineur en chef des Aigles Bleues, Denis Ross, souligne que cette saison a quand même été une bonne situation d’apprentissage pour une équipe relativement jeune.

« Les filles ont gagné beaucoup de maturité cette année » affirme-t-il. « Nous avions neuf recrues et je sais qu’elles ont réussi à apprendre même si cela n’a pas fini si bien pour nous ».

Alors que l’équipe avait perdu des gros morceaux l’année dernière, y compris la meilleure marqueuse dans l’histoire du SIC en Mariève Provost, les Aigles Bleues insistaient qu’elles allaient répondre à l’appel pour prendre la relève.

Cela fut très bien respecté au début de l’année et il semblait que les Aigles s’apprêtaient à possiblement remporter un titre atlantique. Pourtant, le Bleu et Or a, malheureusement pour lui, connu de nombreuses blessures qui a su débalancé sa cohésion.

« Nous avons eu beaucoup de blessures à des joueuses clés » rappelle Ross. « Certaines d’entre elles étaient plus graves que d’autres, mais dans tous les cas cela a eu un effet important sur la formation alors que les trios changeaient souvent ».

L’entraineur en chef ajoute aussi que le niveau de la conférence est monté à sa qualité de jeu la plus compétitive cette année, cela démontré par le fait qu’aucune des équipes classées dans le top-2, St.F.-X. ou Moncton, n’a réussi à se rendre en finale.

La défaite contre les Mounties représentait également le dernier match de carrière pour la gardienne Kathy Desjardins, jugée par son entraineur comme meilleure gardienne dans l’histoire du programme de hockey féminin des Aigles Bleues, et pour les attaquantes Marie-Michèle Poirier et Johannie Thibeault, les deux meilleures marqueuses de l’équipe cette année. Ross croit toutefois que l’équipe relativement jeune avec 9 recruescette année, menées par la recrue de l’année du SUA Marie-Pier Arsenault, réussira à prendre la relève pour l’année prochaine.

Partagez!