Hockey masculin : Les Aigles visent le championnat

par Normand d’Entremont

Malgré le fait qu’elle ait manqué les éliminatoires l’année dernière en terminant 7e au classement sur 8 équipes, l’équipe masculine de hockey de l’Université de Moncton est confiante en s’approchant du début de sa saison.

Avec un noyau fort de joueurs l’année dernière qui sont de retour, ainsi que quelques nouvelles additions qui comptent avoir un impact immédiat, les Aigles Bleus ne visent que le championnat du Sport atlantique universitaire (SUA).

« Notre objectif est de gagner ; il n’y a rien d’autre pour quoi jouer », souligne le capitaine Dean Ouellet. « Nous voulons gagner le championnat. C’est notre seul et unique objectif, donc nous allons mettre l’effort pour aller le chercher ».

Pour se faire, le Bleu et Or va devoir compter non seulement sur ses vétérans, mais aussi sur les recrues que l’équipe est allée chercher. Parmi celles-ci, on retrouve deux anciens capitaines des Wildcats de Moncton, Simon Jodoïn et Christian Gaudet, ainsi que deux autres anciens de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ), Rémi Blanchard et Samuel Groulx. À part Gaudet, ce sont tous des défenseurs, ce qui améliore davantage un groupe qui en ramène 5 de l’année dernière.

« Étant un défenseur moi-même, je trouve que le jeu défensif est clé à l’équipe », fait voir Serge Bourgeois, entraîneur en chef de l’équipe. « Nous savions que nous perdions (Mathieu) Richard, (Jean-Phillipe) Paquet et (Jules) Melanson, donc nous devions remplir ces trous à la défense. Avec nos recrues et nos vétérans, je pense que le jeu défensif sera notre force cette année ».

En plus de ces nouveaux défenseurs, les Aigles Bleus bénéficieront d’u jeu complet de la part de autre recrue mentionnée ci-dessus, Christian Gaudet. En raison du fait qu’il avait joué au niveau semi-professionnel, Gaudet devait attendre une année pour jouer au niveau universitaire. Maintenant dans la formation, il espère avoir profité de ses années semi-professionnelles et il cherchera à montrer l’exemple avec son effort sur la glace.

« Je vais essayer d’amener mon expérience à l’équipe », affirme Gaudet. « Je vais toujours donner mon 100% sur la glace et j’espère pouvoir faire une différence dans les parties. L’année dernière était difficile puisque je n’ai pas pu jouer; je ne pouvais que m’entrainer. J’ai vraiment hâte de finalement jouer une partie ».

Bien que le jeu défensif soit une force pour Moncton, le côté offensif des Aigles aura besoin d’être à un niveau plus élevé cette année s’ils veulent produire plus de résultats favorables. Classés 7e en buts marqués et 8e en pourcentage de buts marqués par lancé, les Aigles devront améliorer cet aspect de jeu par rapport à l’année dernière, ce dont l’entraineur en chef est conscient.

« Il faut trouver une façon de marquer des buts, c’est clair », ajoute Bourgeois. « Je crois que nous pouvons, surtout du côté des joueurs qui retournent tels que (Alexandre) Quesnel, (Éric) Faille et (Dean) Ouellet. Je crois aussi que Gaudet va aider d’autres joueurs à produire, des joueurs comme (Guillaume) Parenteau et (Marc-André) Côté desquels nous demanderons davantage du côté offensif cette année. C’est cela qui va être important. »

Avant d’entreprendre leur premier match de la saison régulière, les Aigles Bleus disputeront 5 matchs hors-concours, commençant ce vendredi à Acadia University face aux Axemen. Leur dernier match d’exhibition sera le samedi 8 octobre à Grand-Sault lorsqu’ils affronteront les Tommies de Saint-Thomas University.

Partagez!