Hockey masculin : Une année réussie

par Normand d’Entremont

La saison 2011-2012 de l’équipe de hockey masculin de l’Université de Moncton ne peut être vue que d’un œil positif.

Après avoir manqué les séries éliminatoires l’année dernière, les Aigles Bleus ont connu un revirement impressionnant, se rendant à la finale de l’atlantique et participant ainsi aux championnats du Sport interuniversitaire canadien (SIC) pour la première fois depuis 2008.

L’entraineur en chef des Aigles Bleus, Serge Bourgeois, affirme que la saison a été un succès.

« Cela a été vraiment une bonne saison pour nous. Lorsqu’on se rend à deux buts d’aller à la finale du championnat canadien comme nous l’étions, c’est obligé qu’on ait connu une bonne saison. Je pense que nous avons ramené le programme dans la bonne direction ».

Avec une fiche de 18-9-1, le Bleu et Or a terminé troisième au classement du Sport universitaire atlantique (SUA). Après avoir remporté leur quart de finale contre les X-Men de St. Francis Xavier University, et ensuite la demi-finale contre les Huskies de Saint Mary’s University, les Aigles se sont qualifiés pour le SIC où ils ont perdu leur premier match et gagné leur deuxième, se faisant éliminer par bris d’égalité.

Selon Bourgeois, la déception que l’équipe a connue en n’avançant pas à la finale sera utilisée comme motivation pour les joueurs qui reviennent l’année prochaine.

« On joue ce jeu pour être champions, c’est cela l’objectif, et lorsqu’on n’y arrive pas, ça donne toujours plus l’envie de revenir avec force, » ajoute l’entraineur. « Je crois que c’était important pour nous d’aller aux championnats et de gagner de l’expérience qui sera utile pour l’année prochaine ».

Grâce au revirement qu’il a mené, Bourgeois a été nommé entraineur de l’année pour le SUA ainsi que pour le SIC. Ayant terminé la dernière année de son premier contrat en tant qu’entraineur en chef de l’équipe, il avoue avoir senti de la pression pour performer cette saison.

« C’est ça la vie d’un entraineur, c’est sûr que c’est impossible de ne pas en tenir compte, surtout ici à Moncton où on a un programme connu pour son hockey universitaire, » souligne-t-il. « Je me suis mis de la pression cette année, mais je vais en remettre sur moi-même l’année prochaine pour retourner aux SIC ».

Même si Bourgeois sera de retour à la barre de l’équipe l’année prochaine, on ne peut dire la même chose de certains des joueurs. Quoique Charles Bergeron soit le seul à avoir terminé ses cinq années d’éligibilité, certains étudiants de quatrième année seront diplômés et ne reviendront pas avec l’équipe. Cela inclut Dean Ouellet, Mathieu Labrie et Pier-Alexandre Poulin. Christian Gaudet et Pierre-Alexandre Marion auront également terminé leurs études, mais sont toujours incertains quant à leur retour au Bleu et Or.

C’est ainsi que la direction de l’équipe entreprendra maintenant sa période de recrutement pour essayer de combler les vides. Pour l’instant, aucune annonce n’a été faite quant aux nouvelles recrues potentielles, mais Sébastien Trudeau et Yanni Gourde sont deux joueurs parmi d’autres qui pourraient très possiblement enfiler le chandail des Aigles Bleus en septembre. L’entraineur en chef est ainsi optimiste pour l’année prochaine.

« Avec les joueurs qui retournent et les nouveaux qui arriveront, cela regarde assez bien pour l’année prochaine, » conclut Bourgeois. « Le recrutement va très bien et nous avons de bons vétérans; si nous réussissons à convaincre quelques joueurs à retourner tels que Gaudet, ce sera encore mieux ».

Partagez!