Impro : la LICUM choisit ses équipes

Le match d’auditions de la LICUM, lundi soir. Photo : Maxime Dubé, Le Front

La ligue d’improvisation du campus de Moncton (LICUM) a choisi ses trois équipes après deux jours d’auditions.

L’improvisation connaît un grand engouement à l’Université de Moncton, puisque 36 personnes ont participé aux auditions en fin de semaine. C’est six de plus que l’an dernier.

Parmi ces 36 participants, 15 d’entre eux ont été choisis par les capitaines des trois équipes de la LICUM.

Critères de sélection

Pour avoir la chance de faire partie de l’une de ces trois équipes, les personnes présentes devaient satisfaire les exigences de l’un ou de l’une des capitaines.

Pour Chloé Freynet-Gagné, capitaine de l’équipe des rouges, l’esprit d’équipe est primordial.

« Un de mes critères les plus importants, c’est l’énergie positive que tu peux apporter à une équipe. L’esprit d’équipe est pour moi une valeur très importante en improvisation! Ensuite, j’ai choisi des joueurs qui ont des forces qui se complimentent l’une l’autre. »

-Chloé Freynet-Gagné, capitaine de l’équipe des rouges

Du côté de l’équipe des verts, Randy Johnston cherchait plutôt des joueurs passionnés.

« Je dirais que le critère que je recherche le plus dans des joueurs, c’est la passion et le désir de continuellement s’améliorer. Des joueurs qui s’y donnent, qui offrent un bon spectacle, mais qui continuent à vouloir se pousser pour devenir encore meilleur. »

– Randy Johnston, coordinateur de la LICUM et capitaine des verts

Et finalement, pour Sébastien Landry, capitaine de l’équipe des jaunes, la créativité était son critère principal.

« J’aime des joueurs qui veulent jouer de l’impro et qui sont créatifs. Pour moi, penser à l’extérieur de la boîte est un atout important pour un joueur. »

Les capitaines des trois équipes de la LICUM. De gauche à droite : Randy Johnston, Chloé Freynet-Gagné et Sébastien Landry. Photo : Gracieuseté

Encore trois équipes pour cette année

Même s’il y avait une augmentation du nombre de participants à l’audition, les capitaines des équipes ont décidé de garder le même format que les années précédentes afin d’augmenter la qualité du spectacle.

Ils auraient toutefois pu augmenter le nombre d’équipes selon le déroulement de l’audition.

«  Les auditions étaient vraiment quelque chose cette année, c’était un calibre plus élevé que les dernières années. Les gens qui auditionnaient pour la première fois avaient beaucoup de potentiel et les joueurs de l’an dernier ont démontré une amélioration flagrante. Malgré qu’il y aurait eu la possibilité d’avoir quatre équipes considérablement fortes, nous avons opté pour trois équipes de plus haut calibre pour offrir le meilleur spectacle. »

– Randy Johnston, coordinateur de la LICUM et capitaine des verts

Pour ceux qui n’ont pas été choisis, il y a toujours un moyen de s’impliquer

Même si vous n’avez pas été choisi, selon Randy Johnston, il ne faut pas se décourager, il y aura toujours une place pour tous à la LICUM.

« Ce n’est pas une nécessité d’être joueur pour en faire partie. On cherche toujours des gens pour combler des postes d’officiels (responsable des statistiques, maitre de cérémonie, DJ et juge de ligne) […] »

-Randy Johnston, coordinateur de la LICUM et le capitaine des verts

Il ajoute que la LICUM peut être contactée à tout moment sur les médias sociaux ou par courriel, à licum.coord@gmail.com.

« On se fera un plaisir de vous trouver une place! » ajoute le coordinateur.

Author Details
Pigiste

Maxime est diplômé en Science politique à l’Université de Moncton et entreprend présentement un deuxième baccalauréat en information-communication. Il est fortement impliqué dans les causes de justice sociale telles que la pauvreté et la communauté LGBTQ+.

Partagez!
Advertisment ad adsense adlogger