Jacques-Roch Gauvin: intérêts étudiants et standardisation des évaluations

Candidat à la vice-présidence académique, Jacques-Roch Gauvin a été le dernier à publier sa plateforme électorale. Jeudi, trois jours après le délai accordé par la loi électorale, une plateforme est apparue sur sa page Facebook. Nous avons contacté le président d’élection Jonathan Clavette, qui nous a dit qu’une version papier de la plateforme a été remise lundi le 20 février, mais une copie de celle-ci ne nous a pas été envoyée.

Ses promesses

Dans la plateforme d’une page et demi publiée sur Facebook, Jacques-Roch Gauvin s’engage surtout à continuer les dossiers déjà entamés par l’exécutif précédent, et de défendre les intérêts des associations et des étudiants.

Ses promesses concrètes incluent une évaluation du matériel éducatif à l’Université, qui devrait être modernisé selon lui. Il s’engage également à faire un rapport présenté au Sénat, basé sur les recommandations des différentes associations au sujet des dossiers académiques.

Finalement, il veut amener une certaine standardisation des évaluations d’un même cours donné par différents enseignants, pour que « le contenu, le niveau de difficulté et la correction » soient semblables.

Son expérience

Jacques-Roch Gauvin a été président à l’Association étudiante du Collège communautaire de Dieppe, où il a étudié la comptabilité. Maintenant étudiant en comptabilité à la faculté d’Administration, il siège comme président au Comité des comptables professionnels agréés de l’Université de Moncton.

Il a aussi travaillé dans la gestion de l’hôtellerie, a créé sa propre entreprise et a été vendeur. Il a enseigné un an de langue seconde en Thaïlande.

Partagez!
Advertisment ad adsense adlogger