La lutte continue!

par Crystal Ouellette

Nous savons que le féminisme existe depuis longtemps, mais qu’en est-il du féminisme aujourd’hui ? Un mythe très répandu, est celui que les femmes ont atteint l’égalité. Plusieurs d’entre nous pensent que le féminisme est mort et même banal. En fait, ce n’est qu’une illusion. Grâce au féminisme, nous avons gagné plusieurs luttes dans le passé aidant à améliorer la condition des femmes. Cependant, l’égalité réelle des sexes est loin d’être effective.

Pour ceux qui pensent que les femmes ont atteint l`égalité, voici quelques faits:
• Les femmes représentent 70% des victimes et les hommes 87 % des accusés dans les causes d’agression sexuelle au Canada.
• Les femmes diplômées d’un collège communautaire du N.-B. en 2009 et travaillant à plein temps 1 an plus tard gagnaient 9 % de moins que les hommes ayant reçu le même diplôme au même moment. Les femmes appartenant à une minorité visible gagnent encore moins et le risque de chômage est plus élevé pour elles que pour d’autres Canadiennes.
• Au N.-B. en 2010, neuf personnes sur dix qui ont pris un congé parental étaient des femmes.
• Les femmes au N.-B. consacrent en moyenne 4,2 h/jour au travail non rémunéré à la maison, versus 2,5h/jr pour les hommes.
• Les femmes comptent pour seulement: 15% des membres de l`Assemblée législative du NB, 17% des maires, 28% des conseillers municipaux et 25% des juges nommés par la province.
• Malgré le fait que l`avortement est légal au Canada, il est encore inaccessible pour plusieurs femmes. Seulement deux hôpitaux au Nouveau-Brunswick fournissent des services d’avortement. L’assurance santé ne rembourse cette intervention que si elle est effectuée dans un hôpital par un gynécologue certifié et que deux médecins ont attesté que l’intervention est nécessaire du point de vue médical. La plupart des femmes qui veulent un avortement dans la province visitent la clinique Morgentaler (Fredericton) et payent les frais (550 $ à 750 $).

Les féministes sont encore très préoccupées par plusieurs enjeux. Il a encore plusieurs luttes à gagner!

Comment agir?
En luttant et en s’organisant ensemble! Les conditions de la société s’améliorent quand on fait davantage place aux valeurs féministes et féminines! On peut concerter nos actions à celles et ceux qui partagent notre vision en adhérant à une association féministe telle que le Regroupement féministe du Nouveau-Brunswick ou à l’Association des jeunes féministes de l’Université de Moncton qui visent à promouvoir et défendre l’intérêt et le droit des femmes acadiennes et francophones de la province.

Différentes actions peuvent être prises. L’important est de dénoncer les inégalités.

Pour plus d’information, je vous invite à visiter le site web du RFNB au rfnb.ca

Crystal Ouellette est étudiante de 5e année en travail social à l’Université de Moncton et adjointe aux projets du Regroupement féministe du Nouveau-Brunswick. Cette lettre ouverte envoyée au Front est la deuxième de trois qui seront publiées.

Partagez!
Advertisment ad adsense adlogger