La soirée internationale, le carrefour des cultures

AM_22Janvier_SoireeInternationale

La 39e édition de la Soirée Internationale, sous le thème « Imagine-toi dans une autre culture » aura lieu au CEPS le 20 février prochain. Image contribution

L’évènement est bel et bien maintenu : le 20 février prochain, l’Université de Moncton accueillera la trente-neuvième édition de la soirée internationale sous le thème « Imagine-toi dans une autre culture ».

Après une pause en 2014 et un retour attendu en 2015, l’Association des Étudiants et Étudiantes Internationaux du campus universitaire de Moncton, l’AÉÉICUM, s’attelle à la tâche pour rendre cet évènement une fois de plus exceptionnel. L’occasion sera de brasser les cultures et de voyager sur place, comme nous rappelle le président en exercice de ladite association.

Au cœur de la diversité

Le bureau de l’AÉÉICUM, chapeauté par Christian Kalandé, rêve de grandes ambitions. En effet, cette année, la formule sera différente de celle que l’on a l’habitude de voir : l’évènement, pour la première fois, se constituera de trois phases différentes. Officiellement, il débutera à 16h au CEPS Louis-J-Robichaud avec des kiosques interactifs.

« Les kiosques interactifs sont des lieux d’expositions, où les exposants pourront mettre en valeur des produits artisanaux provenant de diverses origines. La soirée, c’est aussi voyager à travers les objets », explique Christian Kalandé.

Il s’ensuivra après un souper à partir de 18h, entre mélangé de spectacles animés. On y retrouvera des mets provenant d’Inde, du Maghreb et bien d’autres.

« Il y aura des pays qui précédemment n’ont pas pu être représentés et qui cette fois, seront bels et bien présents, comme la Mauritanie, pour ne citer que celui-là », selon le président de l’AÉÉICUM.

Les billets sont en prévente jusqu’au 29 janvier pour des prix allant de 20$ pour les étudiants et de 25$ pour le grand public. Passé cette date, les prix augmenteront de 5$. Le jour J, les billets seront en vente sur place, mais il serait préférable de le faire avant pour faciliter la tâche aux organisateurs. Pour les enfants de 12 ans et moins, le prix restera de 15$.

En coulisse

Côté organisation, le président se dit plutôt confiant et se veut rassurant : « plusieurs comités ont été formés et jusque-là, ils ont fait un bon travail dans l’ensemble. Je dirais que le plus gros du travail a déjà été effectué, mais il reste cependant quelques retouches à faire pour rendre la soirée encore plus originale. »

Chaque année, l’évènement requiert environ entre 250 et 300 bénévoles pour la mise en place des tables, l’accueil des convives et la logistique. Les comités auront toujours besoin de bras valides pour aider et l’implication de bénévoles est encouragée.

Un vecteur d’intégration

L’évènement est l’un des plus importants organisé cette année pour la communauté locale et internationale, comme en témoigne la bagatelle de partenaires. Caisses Populaires, Magma, Chambre de Commerce du Grand Moncton, des partenaires différents et variés, n’ont pas manqué de répondre à l’appel. La soirée internationale pourrait être vue comme un vecteur d’intégration, thématique de plus en plus présente dans l’esprit universitaire.

Christian Kalandé souligne l’importance de voir la soirée internationale comme outil pour « briser la glace de l’inconnu, voir l’échange interculturel d’une autre manière », contrebalançant la plupart des préjugés négatifs sur les cultures, les religions.

Author Details
Un passionné d’informatique pris d’un amour fou pour l’écriture. A travers les mots, on peut éduquer.
Partagez!