Des performances au-delà des attentes

mpc_des performances au delà des attentes_photo 1

Alain Doucet a fracasé le record de l’Université de Moncton au saut à la perche avec une marque de 3.70 mètres. Photo contribution

La dernière fin de semaine aura laissé place à une grande compétition d’athlétisme présentée au Stade Vance-Toner du CEPS Louis-J.-Robichaud. Les athlètes des Aigles se sont particulièrement démarqués, tandis que dix-huit marques personnelles ont été établies. Parmi les 30 podiums du Bleu et Or, un jeune homme a attiré l’attention, soit, Alain Doucet. Il a attiré les regards lorsqu’il a établi le record de l’Université au saut à la perche.

Briser une marque de la sorte n’est pas quelque chose de banal.

Cet exploit représente une énorme réussite pour Doucet. « Pour moi, avoir ce record signifie beaucoup, si je regarde les autres détenteurs des records de l’université, ce sont tous des athlètes incroyables », explique-t-il. « Je me compte extrêmement chanceux d’avoir mon nom parmi les leurs. »

Malgré ces excellents résultats, cet athlète est loin d’avoir atteint le maximum de ses capacités. Pratiquant plus d’une discipline, il souhaite s’améliorer dans chacune d’entre elles. « C’est encore loin d’où j’espère être pour les années qui suivent, mais c’est encourageant de voir mes temps diminuer », dit Doucet.

La majorité des résultats qu’il a obtenus lors de ces épreuves sont meilleurs que les précédents. Dans le 60 mètres haies, Alain a fait le parcours en 9.83s, tandis que son ancien temps s’affichait à 10.07s. Son saut à la perche d’une hauteur de 3.70 mètres, qui a dépassé l’ancienne marque de l’université de 3.60 mètres, était pour lui égal à ses performances de cet été.

De nouveaux défis

Sa prochaine étape : le lancer du poids. Cette compétition n’aura pas été l’une de ses meilleures. Son meilleur lancer d’une distance de 10.45m l’a placé au neuvième rang, ce qui ne l’a malheureusement pas qualifié pour la ronde des finales.

« Ce n’est pas mauvais pour moi, mais cela ne bas pas mon record personnel de 10.73 mètres que j’avais lancé aux SUA l’an dernier.

Ces performances lui ont donné confiance pour le futur. Il sait ce qu’il doit faire pour toujours dépasser ses limites et être constamment meilleur. Doucet le mentionne : « Je vais essayer de continuer ce que j’ai fait cette fin de semaine, c’est-à-dire [établir] des records personnels et m’améliorer. »

De nouveaux défis attendent cet étudiant dans la prochaine compétition que se donnera à l’Université McGill le 29 et le 30 janvier prochain. « Là, je vais faire mon premier heptathlon, soit, 60 mètres saut en longueur, lancer du poids, saut en hauteur, 60 mètres haies et saut à la perche et 1000 mètres à la course », dévoile-t-il.

À son avis, la meilleure façon de monter les standards lors des évènements est de se rappeler des bons coups et des moins bons qu’il a su faire. De cette manière, il tente de ne pas répéter les erreurs commises, ce qui lui permet de bâtir sur les aspects positifs.

L’objectif principal pour Alain Doucet est de mettre toutes les chances de son côté pour arriver fin prêt au championnat de sport universitaire de l’Atlantique (SUA). « Je vais faire certains évènements dans le but de toujours me préparer pour les SUA. Si tout va bien, je souhaite sauter 4.00 mètres au saut à la perche, ainsi que de faire 4200 points dans l’heptathlon », termine l’athlète.

Une chose est certaine, il faudra surveiller les prochains exploits d’Alain Doucet de près.

Partagez!