La soirée internationale, un foyer multiculturel

Christian Kalandé, président en exercice de l’AEEICUM

Christian Kalandé, président en exercice de l’AEEICUM

La 39e édition de la soirée internationale se tiendra le 20 février 2016 au CEPS, sous le thème « Imagine-toi dans une autre culture ». Le nouveau bureau de l’AEEICUM espère ainsi mettre en valeur sa richesse pour faire de cet évènement une réussite sur tous les plans.

La soirée internationale est un évènement qui se tient régulièrement chaque année, qui rassemble et met en valeur diverses cultures au sein de l’Université, mais aussi dans le grand Moncton. C’est, comme dirait-on, voyager localement. C’est aussi l’occasion de découvrir la diversité des cultures. On estime que les étudiants étrangers proviennent d’une quarantaine de pays différents. Selon Christian Kalandé, la soirée internationale sert de prétexte « pour faire passer un message, nous sommes là, et il faut accepter la diversité et l’intégrer dans tous les domaines de la vie ».

Organisation complexe.

Chaque année, l’évènement requiert environ entre 250 et 300 bénévoles, pour des participants allant jusqu’à 1200 personnes, « un gros défi » nous rappelle Mr Kalandé. « À chaque année, il faut innover, il faut apporter cette touche spéciale qui rendra l’évènement unique. Et tout ceci passe par le thème qui essaye de rassembler tous les thèmes de la soirée. C’est pourquoi nous avons choisi un thème spécifique, faisant appel à chacun d’entre nous. Le défi est donc l’originalité et innovation ».

La formation des comités a déjà été effectuée ainsi que des bénévoles. Il ne reste plus qu’à démarrer la phase marketing. Les demandes de commandites ont déjà été lancées, espérant un bon retour. La soirée se déroulant en plein hiver, un plan B a d’ores et déjà été prévu en cas de tempête.

« Prions pour que dame nature soit clémente », nous dit-il.

Vecteur d’intégration

Selon le président de l’AÉÉICUM, les participants viennent de divers horizons (Montréal, Halifax, Ile-du-Prince-Édouard), témoignant du rayonnement régional de l’évènement. À l’heure où l’université s’intéresse de plus en plus à la question de l’intégration des étudiants étrangers, la soirée internationale apparait comme un bon moyen pour mixer les cultures. Christian Kalandé appelle cela « briser la glace de l’inconnu, voire l’échange interculturel d’une autre manière ».

Les billets seront en vente très prochainement.

Author Details
Un passionné d’informatique pris d’un amour fou pour l’écriture. A travers les mots, on peut éduquer.
Partagez!